Cité des Chalets

 

Cité des Chalets de Haute-Yutz devenu Le Clos de la Pépinière :

Vue aérienne de l’ex-Haute-Yutz. Source : Maurice Hirtzmann.

Un chalet. Source : association Symec.

Ensemble du lotissement des chalets à Haute-Yutz. Source : Jean Wechter.

Le conseil municipal donne son accord le 6 juin 1950, à la Société des Aciéries de Longwy et à la Société Anonyme HBM « La Thionvilloise », pour la construction de 30 chalets sur un terrain de 3 hectares, situé en bordure de la rue d’Illange au lieu dit « Schwerberg, et vendu 6000F l’are. La rue qui dessert le quartier est dénommée rue du Château d’Eau à partir du 19 septembre 1963. La rue intérieure au lotissement, rue sainte Barbe à partir du 21 janvier 1971. La construction est terminée en 1952.

Les chalets sont démolis en 1990 pour faire place à un nouveau lotissement.

Au n° 25, chalet n°28 :

  • à compter du 1er juin 1956, Henri Verneau exploite une entreprise de taxi.
  • à compter du 1er juin 1967, Roland Sainty est loueur de voitures de remise. Il cesse ses activités à partir du 1er septembre 1969.

Chalet n° :

  • à compter du 1er janvier 1968, Gérard Niedheidt est loueur de voitures de remise.

 

9 réflexions au sujet de « Cité des Chalets »

    1. Bernard

      là aussi, renseignements tirés des archives municipales. Les dates sont différentes . Pour H. Verneau c’est à partir de 1956 et R. Sainty de 1967 à 1969.
      Je n’ai que noté les informations mais pas inventé. Est-ce que Verneau n’a pas exercé je ne sais pas. Je n’ai pas de connaissances des deux personnes ni de quelqu’un qui les aurait connues
      Je ne peux vous en dire plus.

      Merci de vos observations B. Adamiste

      Répondre
  1. Morris

    Concernant la cité des chalets elle a été construite bien avant la rue du château d’eau et donc ne pouvait pas être desservie par une rue qui n’existait pas encore. La cité des chalets à été rebaptisée ensuite et s’appela rue Sainte BARBE.

    Répondre
    1. Bernard

      Si vous lisez bien, il est écrit : début des travaux 1950, fin 1952, rue du château à partir de 1963 et sainte Barbe à partir de 1971. Cela me semble le bon ordre chronologique. Ces renseignements sont issus des comptes rendus des conseils municipaux

      merci de votre attention
      B. adamiste

      Répondre
  2. JAGER

    Ma famille JAGER avons habité dès le 1er mai 1952 au 16 rue des châlets à Basse Yutz
    bail des HBL « la thionvilloise »

    Répondre
    1. Bernard

      Bonjour Cher Monsieur

      Est-ce que votre famille tenait un commerce ou exerçait un métier d’artisan ? Si oui, je suis preneur d’informations
      Merci de vous intéresser à cet ouvrage, qui est disponible sur papier !!
      Cordiales salutations

      B. Adamiste

      Répondre
  3. Schlitter Simone

    Nous sommes arrivés dans les chalets de Haute-Yutz en septembre 1955, où nous avons emménagé au 8, rue Ste Barbe (Grand chalet – par opposition aux plus petits…) Nous y avons vécu 26 ans : mon époux, Roger, les 3 garçons (Jean-Loup, Alain, Michel), et Evelyne, née dans le chalet, avec l’aide de la sage femme. La rue Ste Barbe était ainsi dénommée déjà à notre arrivée. Les arbres plantés sur la belle petite place existent encore aujourd’hui : ceux-là, on ne les a pas rasés. Nous étions partis nous installer à Zoufftgen en novembre 1981, mais nous n’avons jamais oublié « notre cher chalet », et le beau quartier de l’époque ! Il y avait sur notre place, par rapport à nous, et en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre :
    La famille Paulus – la famille Bohlmann – la famille Léonard – la famille Schmitt, la famille Diebolt – la famille Gavioli – la famille Peplinski – et nous : la famille Schlitter ! Beaucoup d’anciens sont encore vivants et en bonne forme : Mme Paulus – Mme Bohlmann cette dernière > 100 ans !) , entre autres…
    Chaque fois que je vais au cimetière sur la tombe de Roger, et de mon fils Jean-loup, mes bien-aimés, automatiquement, je fais un tour « par les chalets ». Je vois de belles maisons, « belles » dans le sens classique du terme… et je cherche en vain, j’oserais dire presque désespérément, « l’atmosphère de l’époque »…et une certaine poésie…je ne retrouve plus RIEN…que les arbres, et la belle petite place, avec les marronniers à présent des quasi-géants ! Le petit chemin qui conduisait à l’école, entre notre jardin et celui de Mr Lequeu, existe toujours, mais l’espace a perdi sa forme ancienne, comme si du coup le destin vous tirais la langue .J’en veux, quasiment, au sort, qui n’a pas voulu figer le passé…alors on se rabat sur les photos…ça fait un peu mal – parfois, nous, les anciens, on a presque envie de pleurer : sur le bon vieux temps – du temps où on était heureux…
    L’autre jour, Renée Léonard m’a téléphoné…je cite son nom de jeune fille, n’ayant pas trop retenu son nom d’épouse…Cela m’a fait bien plaisir de lui parler, depuis des décennies j’avais perdu de vue ses parents…pour cause de décès ! Renée m’a donné ses impressions personnelles. Exactement les mêmes que les miennes : elle passe parfois par là-bas, arrête sa voiture, et regarde…regarde…les gens, derrière les carreaux, se demandent : « C’est qui, celle-là » !? Elle s’en fout…moi aussi, je m’en fous…qu’ils regardent…qu’ils s’interrogent. Nous sommes dans le passé – sur une autre planète. Ce n’est pas la leure.
    Je donne mon e-mail, si quelqu’un veut à ce propos communiquer avec moi :
    simone.schlitter@sfr.fr
    Par contre, +je proteste (gentiment) contre la façon de ce site de « donner le feu vert » ! Heureusement que je ne suis pas mauvaise en calcul ni analphabète, sinon je grincerais des dents, car cela fait bien 5 minutes que je fais 4+( = 9…..2 x 3 = 6….Je souhaite que cela s’arrête avant qu’on n’en arrive au calcul des inbtégrales !!

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Merci de votre témoignage, en espérant que notre site vous permettra de renouer des contacts!

      L’administrateur

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.