L’église Sainte-Ursule et son cimetière

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

L’église Sainte-Ursule est située rue de l’ancienne Mairie.

Eglise Sainte-Ursule. Source : conseil de fabrique de la paroisse de Haute-Yutz.

A partir de 1840, les habitants de Haute-Yutz se plaignent du trop long trajet qu’il faut accomplir pour aller à l’école, à l’église et au cimetière. Le conseil municipal du 5 janvier 1845 décide la construction de l’église et du cimetière qui l’entoure au motif « qu’il est très onéreux de conduire les morts à Basse-Yutz pour être enterrés dans cette commune. La section (Haute-Yutz) possède la foule nécessaire pour subvenir aux dépenses qu’occasionneront les dites constructions ».

st ursule 1On entreprend la construction de l’église Sainte-Ursule et du cimetière se trouvant autour, suivant les plans de l’architecte Laydecker de Thionville (57) en 1846. Les travaux sont effectués par l’entreprise de Pierre-Adolphe Didion de Thionville (57), pour la somme de 17 915,58F. Elle remplace la chapelle du même nom, située à l’actuel n°4, rue de la Chapelle, devenue trop petite. L’église Sainte-Ursule est consacrée le 18 juin 1849 par Monseigneur Dupont des Loges, évêque de Metz.

Intérieur de l'église sainte Ursule. Source : J-Y. Hergat.

Intérieur de l’église Sainte-Ursule. Source : J-Y. Hergat.

La réception définitive est prononcée le 24 février 1850.

Pendant de longues années, elle est desservie par le curé de Basse-Yutz. Après de nombreuses démarches, un vicaire est nommé en décembre 1854. Il est logé dans une maison louée par la commune à Madame Veuve Breistroff.

En février 1859, le presbytère est construit selon le devis de l’entreprise Etienne Herand qui s’élève à 8 782,18F.

En avril 1859, durant sa construction, les fondations sont envahies d’eau de source. Les murs sont surélevés de 35 cm au détriment des pièces et particulièrement du grenier dont les hauteurs sont réduites pour ne pas dépasser la hauteur finale prévue. La commune est désargentée et c’est l’entrepreneur qui prête l’argent (à 5% pendant 10 ans).

En 1860, on creuse un puits dans le jardin et on l’entoure.

En février 1861, le bureau des marguilliers déplore la facture excessive du Sieur Godron, maréchal ferrant à Haute-Yutz, pour des travaux de pose d’un coffre fort, tronc et serrure, ainsi que de petits travaux inachevés après la construction du presbytère.

Le 7 septembre 1862, Jean-Baptiste Heydacker est nommé vicaire résident à la paroisse.

Les premières cloches sont bénies en 1863, le jour de l’octave de fête Dieu.

La construction du chemin d’accès à l’église soulève quelques problèmes, les propriétaires des terrains concernés désirant vendre trop cher. Le conseil municipal du 15 avril 1860 décide d’acheter par recours à l’utilité publique.

Durant la guerre de 1870, le clocher qui sert de poste d’observation allemand, est l’objet de tirs d’artillerie destructeurs. Clocher et toiture subissent d’importants dégâts.

Le 8 octobre 1872, l’église de Haute-Yutz est érigée en succursale. Les frais engendrés par ces investissements sont importants, et les habitants de Basse-Yutz refusent d’en supporter la charge, ce qui conduit à la demande de séparation des deux communes dès juillet 1846 et qui est effective en 1876.

Les places dans les bancs de l’église sont louées annuellement sous forme de bail, le dimanche de Quasimodo (mai/juin), après les vêpres, et uniquement pour les offices paroissiaux, avec impossibilité de sous-louer. Le paiement se fait au comptant. Un registre d’affectation des places et un second des sommes encaissées sont tenus à jour. Le départ ou le décès d’un loueur fait cesser la location. Les paroissiens qui n’ont pas fait leur communion solennelle ne peuvent être adjudicataires. La location prend fin le dernier dimanche d’octobre. Le montant total de la location s’est élevé à 547,20F en 1876.

Le 9 janvier 1876, le conseil municipal supportant seul les frais d’entretien d’un prêtre et les dépenses de culte, donne son accord pour que l’église de Haute-Yutz soit érigée en succursale.
Dans sa séance du 4 avril 1880, le conseil de fabrique ajoute au règlement de la location par adjudication un minimum d’enchère et prévoit de verbaliser les personnes occupant les places qu’elles n’ont pas louées. Les personnes étrangères à la paroisse seront placées sous la tribune interdite aux paroissiens de Haute-Yutz, sous peine de procès verbal dressé par le suisse. En 1882, la mise à prix est de 1 mark et la surmise de 5 ou 10 pfennigs. Les indigents ou contestataires se verront attribuer une place gratuitement par le curé. Le 4 janvier 1880, le conseil de fabrique donne son accord pour que l’église de Haute-Yutz soit érigée en succursale.
Le 6 avril 1881, l’église de Haute-Yutz est déclarée succursale par décret du Gouverneur Général d’Alsace-Lorraine transmis par Monseigneur l’évêque Paul-Georges Dupont des Loges.

Les cloches sont volées par les Allemands durant la première guerre mondiale pour les fondre et en faire du matériel pour l’armement. Le curé de la paroisse en demande de nouvelles à partir du 1er février 1920. La commande de 4 cloches est faite le 3 avril 1921. Elles sont remises en place en octobre 1921 et bénies le 20 novembre. Leur coût de 26 000 F est financé par les habitants à l’occasion d’une quête qui s’est avérée généreuse, 5 000 F des Allemands, le reste par le conseil de fabrique et la commune, chacune des parties pour moitié.

Le 13 mars 1930, le conseil de fabrique décide d’électrifier l’ensemble de l’église. Les travaux sont confiés à l’entreprise Decruppe installée à Haute-Yutz. L’éclairage au gaz disparaît.

Le 15 août 1931, il est décidé de changer l’harmonium devenu vétuste et souffrant de l’humidité. Son remplacement par un orgue est envisagé mais l’église est trop petite pour ce genre d’instrument. Le choix se porte sur l’appareil n°30 du catalogue de la maison « Les petits fils de M. Kasniel » de Paris. Coût : 23 230F.
Suite à la visite canonique effectuée le 18 novembre 1931 par l’archiprêtre de Thionville, l’évêque de Metz, Jean-Baptiste Pelt, recommande, dans son ordonnance du 4 janvier 1932, la constitution de fonds pour envisager l’agrandissement de l’église. Le 23 avril 1933, après les différentes quêtes effectuées, les fonds s’élèvent à 4820F.

Il est décidé d’électrifier la sonnerie des cloches le 28 avril 1938, le sonneur étant âgé et malade et ne trouvant pas de remplaçant.

Le 16 avril 1939, il est décidé d’embaucher un bedeau dont le traitement est de 1900F par an.

L’hiver 1938/1939 ayant été rude, le chauffage en place a montré ses limites, il est envisagé l’installation d’un chauffage à eau chaude. Cette installation repoussée par la guerre est envisagée en 1956, 3 fourneaux sont installés.

A la déclaration de guerre, le 3 septembre 1939, Haute-Yutz compte 1438 habitants dont 70 protestants. De nombreux changements ont lieu dans la communauté. Les hommes sont mobilisés jusqu’à l’âge de 50 ans, les ateliers SNCF déménagent pour Bordeaux (60 ouvriers de Haute-Yutz).
La messe de 10h est prêchée dans les deux langues.
A partir du mois d’octobre, il est nécessaire de faire 4 messes le dimanche à cause des nombreuses troupes stationnées dans les bois.

En 1944, la Wehrmacht réquisitionne les 4 cloches qui n’ont pu rejoindre l’Allemagne suite à la rapide avancée des troupes alliées. Elle seront retrouvées en 1945 dans un wagon de chemin de fer à Florange (57).

Les vitraux détruits font l’objet d’une décision de remplacement le 13 avril 1947.

Le 1er avril 1951, le conseil de fabrique s’inquiète de l’agrandissement de la tribune qui accueille la chorale et qui doit tenir compte du nouveau lotissement « des Chalets », qui doit apporter 250 à 300 paroissiens (salariés de Lorraine-Escaut).

Après la construction de l’église saint Joseph, l’éventualité de raser l’église sainte Ursule est envisagée en conservant son clocher. En octobre 1973, le conseil de fabrique décide de ne rien faire, la destruction du corps de l’église en conservant le clocher posant de gros problèmes techniques. Il est alors demandé à la municipalité d’entretenir le bâtiment pour éviter l’apparence d’abandon qui s’accentue. Les cloches restent en service pour appeler les paroissiens de l’église Saint-Joseph.
Les bancs sont vendus en un seul lot fin 1973, pour 2 410F, le lustre central, pour 1 500F.

La façade de l’église est restaurée en 1982. Depuis, les projets d’aménagements internes se sont toujours heurtés aux frais élevés de remise en état et de mise aux normes, tel l’aménagement en théâtre municipal étudié en 1984.

Eglise Sainte-Ursule de Haute-Yutz en 2011.

Eglise Sainte-Ursule de Haute-Yutz en 2011.

Le cimetière, (ancien cimetière sud)

Il entoure l’église Sainte-Ursule et les habitants défunts de Haute-Yutz y sont enterrés à partir de 1846.
A son édification, un mur haut de 1m, sépare les tombes des protestants et celles des catholiques.

Le 23 novembre 1924, bénédiction de son extension de 150 places supplémentaires.

A partir de 1925, la communauté protestante de Basse-Yutz demande la suppression de ce mur. Le conseil municipal s’y oppose. Après de nouvelles demandes, la suppression est décidée le 10 novembre 1926, en laissant les coins de façon à marquer la séparation.

Le conseil de fabrique décide le 5 août 1934, d’édifier un calvaire qui est inauguré le 4 novembre de la même année. Il est remis en peinture et les statues re-bronzées en 1954.

Refus d'extension de l'ancien cimetière et accord de création du cimetière sud.

Extrait du Républicain Lorrain relatif au refus d’extension de l’ancien cimetière et accord de création du cimetière sud. Source : J-Y. Hergat.

Le conseil municipal du 3 mars 1954 demande l’autorisation d’agrandir le cimetière devenu trop petit, en englobant le terrain communal le jouxtant d’une superficie de 73a83. L’autorisation est refusée. Le 14 janvier 1959, le conseil donne son accord pour l’installation d’un nouveau cimetière sur la partie droite du chemin vicinal menant à Illange (57), l’actuelle rue du Fort.

Le cimetière sud est aménagé en 1962. Il est doté d’une salle de morgue dont la construction est terminée en 1963. Elle n’est plus utilisée depuis la construction du centre funéraire rue de Poitiers.

L’aménagement du chemin d’accès est décidé dès le 12 décembre 1967, mais faute de moyens financiers les travaux ne sont réalisés qu’à partir de 1969.

Le monument aux morts :

Monument aux morts de Haute-Yutz en 2011.

inaug monuments HY

Le conseil municipal réuni le 7 novembre 1921, vote un budget de 3 000 F destiné à la construction d’un monument aux morts.
Ce n’est qu’en 1927, que le maire rappelle ce projet qui est enfin mené à bien par l’entreprise Hurtn de Hayange (57) pour 4 000F.
Son inauguration a lieu le 14 novembre 1928 en présence de nombreux notables.
En décembre de la même année, le monument est entouré d’une grille en fer forgé fabriqué par un artisan local, Nicolas Nimszorn, pour 1 308F. Les grilles sont déposées en mars 2011. (Source, archives de la ville de Haute-Yutz).

Retour à Rue par rue

 

 

2 réflexions au sujet de « L’église Sainte-Ursule et son cimetière »

  1. Jürgen Polomka

    Bonjour a tous. mon nom est Jürgen Polomka, et je recherche mon famille. Je voudrai information de mon oncle et ces parents.
    Mon oncle est nee 1903 a Haute Yutz. Le nom est Friedrich Theodor Herrmann.
    Personne qui voudrai partir information avec moi? Merci beaucoup pour votre attention.

    Répondre
  2. Juergen Polomka

    Bonjour, je recherchez pour mon famille nee a Yutz. Mais personne ici qui parle. Le nom est Theodor Friedrich Herrmann. Nee a 1903. Je cherchez tout informations de la famille. Sil vous plait, personne qui me aidez?

    Good morning, I am working on family tree of my family. I know that some parts of my family was born in Haute Yutz. Till now I didnt find anything, not just a little bit about my family part from there. I would be very happy if there is anybody who can give me informations, maybe from church book, graveyard or something else. The name of the person I am looking for ist Theodor Friedrich Herrmann, born in 1903.
    Is there any person who can give me informations?
    Please contact me jpolomka59@gmail.com

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.