Rue de l’Ancienne Mairie

Itinéraires

 

Anciennement, rue de la Fontaine, rue de l’Eglise jusqu’au 13 janvier 1919, Kirchstrasse de 1940 à 1944, puis rue de la Mairie.
Re-numérotée à partir du 23 juillet 1959.
Rue de l’Ancienne Mairie depuis le 1er janvier 1971, date de la fusion.

La fontaine et l’abreuvoir situés à l’angle des rues du Stade et de l’Ancienne Mairie, menaçant de s’effondrer, ils doivent être reconstruits en 1879. En janvier 1927, ils sont à nouveau remplacés.
En 1931, la toiture nécessite des travaux de remise en état.
En 1953, le mur du lavoir public est démoli jusqu’à hauteur du mur de la propriété avoisinante.
Le 27 juillet 1967, l’abreuvoir-lavoir, anciennement couvert, est détruit pour ne laisser subsister qu’un point d’eau.
Cette fontaine est alimentée par le puits situé au coin des rues de la Pépinière et de l’Ancienne Mairie, qui lui-même est alimenté par la source située sur la place de la MJC.
Les canalisations étant détériorées, l’alimentation en eau est supprimée dans le cadre des travaux de rénovation de la rue de l’Ancienne Mairie en février 2011.

Rue de l’Ancienne Mairie en 2011.

Rue de l’Ancienne Mairie en 2011.

Rue de l’Ancienne Mairie en 2011.

La fontaine au croisement des rues du Stade et de l’Ancienne Mairie en 2011.

Au n°3 :

  • à compter du 25 octobre 2010, Madame Anne Maiwurm effectue de la vente par distributeurs automatiques hors magasins et éventaires ou marchés.

 

L’église Saint Joseph

L’église Sainte Ursule et le monument aux morts

La mairie école :

Le 2 mars 1903, choix du terrain, le 25 mai 1906, examen des plans, et de 1910 à 1912, construction par l’architecte et entrepreneur Ignace Kreutzer, qui est également maire de la commune. Elle est utilisée à partir de 1912. En 1934, une étude est lancée pour agrandir les locaux existants ou en construire des nouveaux. C’est l’architecte communal de Thionville (57), M. Hames, qui est chargé de cette étude. La déclaration de guerre en 1939 met fin à ces projets.

La mairie école est désaffectée par décision du conseil municipal du 22 juin 1967

Ancienne mairie-école en 2011.

Dans les années 1970, elle est occupée par trois familles nécessiteuses et le conseil municipal envisage de transformer le bâtiment en logements sociaux.

Au n°5 : Utilisation des locaux :
Au rez-de-chaussée, successivement par :

  • l’école primaire des garçons, jusqu’à la construction du groupe scolaire Schuman
  • salle pour les répétitions de l’harmonie municipale qui va ensuite au n°7
  • un club de judo, qui deviendra une activité de la MJC et qui est déplacée au foyer des jeunes
  • 2 classes sont rouvertes le 29 juillet 1968
  • le foyer des personnes âgées du quartier Haute-Yutz.

A l’étage, successivement par :

  • le logement de fonction du directeur de l’école des garçons
  • la mairie de Haute-Yutz, dans deux pièces, secrétariat et salle de délibérations, jusqu’à la fusion de 1971
  • l’ensemble des salles est ensuite mis à la disposition de la « MJC La Pépinière »

Au n°7 : Utilisation des locaux :
Au rez-de-chaussée, successivement par :

  • l’école primaire des filles, jusqu’à la construction du groupe scolaire Schuman
  • salle pour les répétitions de l’harmonie municipale venant du n°7
  • un bureau de la caisse d’épargne, déplacée ensuite au n°69, rue du Stade ;
  • à compter du 1er février 1998, venant du n°7, rue Monseigneur Paul-Joseph Schmitt où ils sont installés depuis novembre 1987, sièges sociaux de l’Office des Personnes Agées du Pays Yussois (l’OPAPY) et du Service de Maintien à Domicile des Personnes Agées (SMDPA). Organismes privés de soins aux personnes âgées.

A l’étage :

  • logement de fonction de la directrice de l’école des filles
  • salle des séances du conseil municipal
  • en 1967, appartement de fonction d’un instituteur

A partir du 14 décembre 2003, l’ensemble des locaux est mis à disposition de 3 associations :

  • Les Uns les Autres (LULA) ;
  • l’amicale de l’ancien village (AAV), qui vient de l’ancien bureau de poste désaffecté au n°20 rue de la Liberté
  • le Club Sportif Cycliste de Yutz (CSCY), puis plus tard,
  • l’Association des Assistants Familiaux et Assistants Maternels de la Moselle (AAFAMM).

Source : Jean-Paul Ziegler.

Le projet de construction du groupe Schumann date du 10 octobre 1960. Les noms de baptêmes des groupes Schumann et Pasteur sont choisi le 19 septembre 1963. Inauguration du groupe Schumann a lieu le 8 février 1965.

A l’emplacement de l’église saint Joseph :

En septembre 1963, avant la construction du groupe Schumann, trois classes provisoires sont installées pour accueillir les enfants issus des familles des nouveaux arrivants logés dans les bâtiments « Cofimeg », devenu depuis le quartier des Provinces.

Face à l’église sainte Ursule, ancien n°7, rue de la Mairie :

anc foyer des jeunesLe 5 novembre 1959, la municipalité achète un baraquement jeunesse du type 30×6, au ministère de la construction. Il est situé à la place de l’aire de jeux pour enfants qui se trouvent actuellement sur la surface herbeuse.
Composé de deux pièces, il devient le foyer des jeunes de Haute-Yutz. Ce sont eux, qui animent les nombreuses activités, aidés par des adultes bénévoles.

Le club de judo utilise la moitié droite du bâtiment, suivent des locaux communs et la partie réservée aux scouts Cœurs Vaillants.
Trop à l’étroit dans des locaux inadaptés et vétustes malgré des remises en état partielles, les adhérents font part de la nécessité de trouver une solution adaptée pour accueillir correctement le nombre grandissant de jeunes fréquentant la structure.

Dès septembre 1963, les adhérents du foyer prennent conscience qu’il est nécessaire de s’affilier à une structure associative d’éducation populaire et choisissent la Fédération Française des Maisons des Jeunes Culture (FFMJC).
Plusieurs réunions d’information se déroulent avec des représentants de la municipalité, d’autres associations locales, le directeur régional des MJC, Jean Laurain. Ce dernier devient ministre des anciens combattants sous le gouvernement de François Mitterand et président d’honneur de la Fédération Française des MJC.

Source :conseil de fabrique de la paroisse saint Joseph.

Source :conseil de fabrique de la paroisse saint Joseph.

Il est alors décidé de préparer l’assemblée générale constitutive qui a lieu de 30 novembre 1963, l’association MJC de Haute-Yutz est née, les statuts sont déposés au tribunal d’instance de Thionville dès les lendemains.

Trop à l’étroit dans des locaux inadaptés et vétustes malgré des remises en état partielles, les adhérents font part à la municipalité de la nécessité de trouver une solution adaptée pour accueillir correctement le nombre grandissant de jeunes fréquentant la structure.

Rapidement, les réunions se succèdent pour envisager la construction, rue de la Pépinière, d’un nouveau bâtiment destiné à accueillir les adhérents dans une nouvelle construction, la MJC.

Ancien emplacement du foyer des jeunes.

Au n°10 :

  • Entrée des ateliers de l’entreprise de charpente exploitée par Tersillo Tonin, dont le siège social est au n°166, rue du président Roosevelt, depuis le 1er novembre 1955. En 1972, il déménage au n°138, rue du président Roosevelt.
  • à compter du 1er avril 1993, SARL « Caves Saint-THOMAS ». Vente de vins, cidres, jus de fruits, sirops, de spiritueux, liqueurs de France. Gérant : Richard THOMAS. A partir du 8 novembre 1995, déménage sur la zone du Beauvallon à Illange (57).

Au n°11 :

  • à compter de 1920, Madame Louis Sonrel, née  Anne-Marie Noblecourt, exerce la profession de couturière. Elle cesse ses activités en 1960. Elle décède le 16 mai 1980.
  • à compter de 1920, Madame Hubert Hergat ,née Marguerite Noblecourt, exerce la profession de couturière. Elle cesse ses activités en 1937. Elle décède le 2 janvier 1946.

Au n°13, ancien n°138, rue de la Mairie :

  • à compter du 15 mai 1946, François Hotton exploite un commerce de tissus, lingerie, bonneterie, confection en sédentaire et ambulant. A partir du 28 juin 1960, supprime la vente en sédentaire et conserve la vente en ambulant et sur les marchés. Il cesse ses activités à partir du 1er janvier 1967.

Au n°15, ancien n°139, rue de la Mairie :

  • Jean Hermann vend du fourrage et des graines pour la société d’aviculture de Basse-Yutz.
  • à compter du 23 août 2010, Olivier Caillot gère une entreprise de plâtrerie, isolation à l’enseigne « Rue Isol ».
    .

Au n°14, ancien n°144, rue de la Mairie :

  • à compter du 24 décembre 1936, Madame Veuve Macchi, née Annette Broggi exploite un commerce d’épicerie, vin et bière à emporter. Elle cesse ses activités à partir du 7 mars 1949.
  • à compter du 1er mars 1947, Albert Blum exploite une épicerie mercerie, vente de vin et bière à emporter. Il cesse ses activités à partir du 2 octobre 1947.
  • à compter du 28 mai 1951, René BERNARD exploite un commerce d’épicerie, boucherie-charcuterie, vin et bière à emporter jusqu’au 20 mai 1951.
  • à compter du 21 mai 1951, Willy Biestadecki exploite un commerce de boucherie-charcuterie, épicerie, mercerie, vin et bière à emporter, beurre, œufs, fromage, lait et dérivés. Il vend le fonds à partir du 15 novembre 1955
  • à compter du 15 novembre 1955, Madame Nicolas Spes-Koepke, née Rose-Marie Koepke, exploite un commerce de boucherie-charcuterie, épicerie, vin et bière à emporter, lait et dérivés. Elle cesse ses activités à partir du 4 novembre 1958. Le commerce n’existe plus.

A la même adresse :

  • à compter du 10 novembre 1945, Léon Isarël est marchand de bestiaux. Il cesse son activité à partir du 1er novembre 1951.
  • à compter du 1er juillet 1947, Bruno Musseleck exploite un commerce ambulant de forain, articles de parfumerie, pour fumeurs, coutellerie. Il cesse ses activités à partir du 4 avril 1950.

Aux nos 24/26 :

  • A partir de 1970, entrepôts des « Caves de Yutz », dont le siège social de l’entreprise est au n° 12, rue de la Pépinière depuis le 1er janvier 1945. Les entrepôts contiennent essentiellement les chaînes d’embouteillage de vin de table qui est distribué dans toute la région. La consommation est importante et les locaux deviennent trop petits. En juin 1987, la ligne est transférée au n°24, rue Nationale, sur le site de la Brasserie, propriété du groupe Heineken. Les locaux servent progressivement de lieux de stockage et non plus d’activité commerciale après le transfert du siège social à Basse Ham (57) en décembre 2007.

Retour à Rue par rue

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.