Rue de la Marne

Itinéraires

 

Sous l’administration impériale allemande, « Helenenstrasse  » jusqu’au 13 décembre 1918 avec le retour de l’Alsace Lorraine à la France.
Koelke Strasse durant l’occupation allemande de la dernière guerre.

Au n°1 :

  • M. Ulrich, boulanger.
  • à compter du 20 août 1919, Louis Schneider exploite une boulangerie-pâtisserie, fournitures pour toutes les fêtes.

    Extrait du fascicule du centenaire de la compagnie des sapeurs pompiers de Basse-Yutz en 1932.

  • à compter du 26 juillet 1923, Madame Veuve Louis Schneider, née Suzanne Veiler, exploite un commerce de boulangerie et d’épicerie. Elle est autorisée à vendre des vins, liqueurs alcooliques et des spiritueux à emporter à partir du 27 mars 1947. Elle cesse son commerce et est radiée à partir du 31 mai 1948.
  • à compter du 1er juin 1948, boulangerie pâtisserie fine à l’enseigne « Bach frères », René et Henri Bach. A partir du 3 février 1949, Henri Bach demande l’extension de son commerce à la vente de pâtisserie, René s’étant installé à  Metz. A partir du 27 juillet 1960, modifie son intitulé qui devient : pâtisserie, vente de vin, bière, des spiritueux, charcuterie, salaison, fruits, légumes, alimentation, épicerie. Il cesse ses activités à partir du 18 juin 1979.
  • à compter du 9 juillet 1979, Jean-François Bach exploite une boulangerie jusqu’au 31 mars 1987 où il constitue la SARL « Jean-François Bach ». Il cesse ses activités vend le fonds 1er juillet 1989.
  • à compter du 1er juillet 1989, Patrick Doizy exploite un fonds de commerce de boulangerie-pâtisserie, épicerie, vins, bière, boissons hygiéniques, des spiritueux, liqueurs. A partir du 7 avril 1985, ouvre un établissement secondaire à Ennery (57) qu’il ferme le 14 mai 1997. A partir du 16 juin 2004, ouvre un établissement secondaire à Thionville (57) qu’il ferme à partir du 17 octobre 2005. Cesse ses activités à partir du 30 juin 2007.

Au n°2 :

  • à compter du 17 février 1922, Jacques Litzenbourger exploite un débit de boisson. Il cesse ses activités à partir du 31 décembre 1936.
  • à compter du 26 janvier 1937, Madame Joseph Androuhins, née Barbe Lux, exploite un café-restaurant. Elle cesse ses activités à partir du 26 février 1948.
  • à compter du 27 janvier 1948, débit de boisson exploité par Robert DANIEL à l’enseigne « Café du Stade ». A partir du 11 juillet 1949, devient « La taverne des sports ». Il cesse ses activités à partir du 5 octobre 1950.
  • à compter du 1er décembre 1950, hôtel-café-restaurant exploité par Pierre Hillard. Il cesse le 1er novembre 1953.
  • à compter du 7 novembre 1953 café-hôtel restaurant exploité par Mademoiselle Raymonde Poli. Elle cesse le 13 octobre 1956.
  • à compter du 18 octobre 1956, débit de boisson exploité par Madame Parmentier, née Janny Bottazzi à l’enseigne « Taverne des sports ». Fin de l’exploitation à partir du 1er avril 1958.
  • à compter du 8 mai 1958, débit de boisson exploité par Madame François Baroni née, Olga Carlucci, à l’enseigne « Taverne des sports ». Elle cesse ses activités le 12 octobre 1959.
  • à compter du 10 octobre 1959, Hayache HARIMI achète le fonds et exploite le café-restaurant avec chambres meublées à l’enseigne « Taverne des sports ». Il est rayé d’office à partir de février 1960 étant parti sans laisser d’adresse.
  • à compter du 22 septembre 1962, Jean Hoffmann venant de Thionville (57) où il est installé depuis le 13 septembre 1957, achète et exploite le débit de boisson à l’enseigne « Hôtel-restaurant de l’Aviation ». Il cesse ses activités et vend le fonds le 31 mars 1979.
  • à compter du 28 avril 1979, John Maynard venant de Thionville (57) où il est installé depuis le 29 juillet 1977, exploite le bar-hôtel à l’enseigne « Restaurant de l’Aviation ». A partir du 1er octobre 1982, il devient loueur de fonds qu’il loue :
    • à compter du 1er septembre 1982, débit de boisson à l’enseigne « Café de l’Aviation » exploité par Braham Kliova. Il achète le fonds le 16 octobre 1984 et cesse ses activités le 8 août 1988.
  •  à compter du 2 septembre 1988, Jean-Paul Toussaint achète et exploite l’hôtel de l’Aviation dont il change l’enseigne qui devient « Le Montmartre ». Il cesse ses activités à partir du 31 décembre 1992.
  • à compter du 1er janvier 1993, Alain Klein exploite le bar « Le Montmartre ». Il cesse ses activités fin avril 1993.
  • à compter du 19 mai 1994, débit de boisson « Le Galion » exploité par Ana Cerdeira RODRIGUES.

Transformé en appartements.

A la même adresse :

  • à compter du 1er juin 1946, Pierre Hamm exploite un commerce de mercerie-bonneterie en ambulant jusqu’au 16 décembre 1948.
  • en 1957, Belkacem Drir exploite un commerce ambulant de confection.
  • à compter du 1er octobre 2010, Madame Cristina Clichici , née Hirsch, effectue des travaux de traduction.

Au n°5 :

  • à compter du 1er avril 1986, siège social de l’atelier de création artistique exploité par Madame Monique Stutz. L’atelier situé au n°37, rue Drogon est fermé en janvier 2010.

Au n°6 :

  • à compter du 26 février 1948, Louis Leroy et Madame exploitent un salon de coiffure mixte et vend des articles de toilette et parfumerie. Ils cessent leurs activités à partir du 1er juillet 1948.

Au n°7 :

  • à compter du 1er décembre 1930, Robert Remert effectue de la vente de volailles, œufs et beurre.
  • à compter du 20 novembre 1922 et jusqu’en 1940, Madame Veuve Stoeckel exploite un magasin de librairie papeterie.
  • à compter du 4 janvier 1929, Mademoiselle Stoeckel exploite un salon de coiffure.

Au n°8 :

  • à compter du 1er février 1955, Léon Prévost cesse d’être marchand ambulant pour le compte des Tisserands du Nord qu’il exerçait depuis 1953.

Au n°10 :

  • à compter du 1er octobre 1921, Elise Ruppert exploite un commerce de charcuterie. Elle cesse ses activités à partir du 1er avril 1931.

Au n°12 :

  • à compter du 10 avril 1905, Jacques Leibrock exploite un commerce de mercerie-bonneterie en ambulant. Il est radié d’office en 1959.
  • à compter du 20 novembre 1926, établissement secondaire de Nicolas GEORGES dont l’établissement principal est à Thionville (57). Commerce de laiterie fromagerie, boucherie. Le 1er octobre 1929, ajoute la vente de charcuterie. Gérante : Madame Elise Rouppert. Elle cesse le 1er avril 1931.
  • à partir du 1er avril 1931, Nicolas GEORGES exploite la boucherie-charcuterie.
  • à compter du 7 avril 1953, débit de boisson exploité par Madame Schram, née Yvette Barelang.
  • à compter du 23 février 1972, Gérard Spagnoli exploite une entreprise de carrelage et maçonnerie. Il cesse ses activités à partir du 31 décembre 1975.

A la même adresse :

  • à compter du 1er décembre 1945, Madame Veuve Jean Roupper, née Marie-Reine Niederkorn est loueuse de logements garnis. Elle cesse à partir du 1er octobre 1951.

Au n°13 :

  • à compter du 15 février 1922, M. Kuntz exploite un commerce d’épicerie, vins et boisson.
  • à compter du 1er février 1932, Madame Victor Sindt, née Emilie Schwartz, exploite un commerce d’épicerie-mercerie, bière et vin à emporter. Elle cesse ses activités à partir du 26 mai 1936.
  • à compter du 1er mars 1933, Alphonse Becker exploite une entreprise de vente et transport de matériaux de construction. Il cesse ses activités à partir du 1er avril 1937.
  • à compter du 2 mai 1936, Madame Théodore Pflaum, née Emma Gronschoreck, exploite une épicerie-mercerie, vin et bières des spiritueux à emporter. Elle cesse ses activités à partir du 31 décembre 1936.
  • à compter du 18 janvier 1937, Rodolphe Kahn exploite en commerce ambulant de tissus et de boucherie.

A la même adresse :

  • à compter du 1er novembre 1964, siège social de l’entreprise de carreleur et carreleur-fumiste, fabrication de cheminées qu’exploite Francis Lalanne. Ses ateliers sont situés au n°61, rue Nationale. Il déménage au n°5, rue saint Vitus le 1er octobre 1967.

Au n°18 :

  • à compter du 1er mai 1955, Raymond Wilsius est monteur d’installations sanitaires et de chauffage central. Il déménage pour Thionville (57) à partir du 1er septembre 1956.

Au n°20 :

  • à partir du 1er juillet 1977, Georges Husson et Madame, née Alice Hillen, exercent le métier de chauffeur de taxi. A partir du 20 mars 1998, ajoute le transport public routier de personnes. Ils cessent leurs activités à partir du 27 janvier 1999.
  • à compter du 26 avril 2006, formation de la SARL « Taxi des 3 frontières » à l’enseigne Taxicor. Mise en activité à partir du 17 avril 2007. Gérant : Kouider GHOUNIME. Cesse ses activités en 2010.

Au n°22 :

  • à compter du 2 mai 2002, Abdelaziz BOUCHMAL exploite un atelier de serrurerie et chaudronnerie. Il cesse ses activités à partir du 31 décembre 2003.

Retour à Rue par rue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.