Rue Charles d’Huart

Itinéraires

 

Ancien chemin communal nommé rue de l’Industrie à partir du 29 février 1960.
Rue Charles d’Huart, depuis le 1er octobre 2001.

Usine d’enrobés de l’entreprise Edmond Schnitzler dont le siège social est au n°103, route de Kuntzig depuis juin 1969.
La société fondée en 1902, est une entreprise de travaux publics, construction de routes, revêtements, terrassements, travaux d’assainissement et d’adduction d’eau installée à Thionville (57).

  • à compter du 30 juillet 1993, siège social et établissement principal de la SARL « BSRI », Bobach Staumont Rielle Industrie, spécialisée dans la fabrication, vente et l’entretien d’équipements hydrauliques et pneumatiques. Gérant : Jean-Marc Staumont. Cesse ses activités à partir du 14 septembre 1995.

Le long de la rue Charles d’Huart :

  • à compter du 9 février 1971, hall de stockage en établissement secondaire de la SA « Le fer à béton », dont le siège social est au n°144, avenue des Nations. Négoce en gros sous toutes ses formes de fer à béton, armatures en fer, vente et fabrication de tous produits ayant trait à la construction. PCA : Richard Herlin. Le 9 décembre 2004, transformation de la SA en société à actions simplifiées SAS. Gérant : Jean Summers. A compter du 4 mai 2012, nouveau PdG : Gérard Stoll.
  • A l’emplacement des locaux actuels Arcelor Mittal, se trouvait une sablière dont le sable a servi à la construction des maisons de Yutz-cité. La station d’épuration de ces maisons était au même endroit avant d’être déplacée et que le trou ne soit comblé pour permettre la construction des établissements industriels.

Au n°1 : 

  • à compter du 1er juillet 1956, « SOSIMO », SOciété SIdérurgique de la MOselle, exploitation d’un atelier commercial et industriel de produits industriels de toutes natures, métallurgiques, chimiques ou textiles, transformation de produits sidérurgiques. Pdg : Borax Lely. Fin d’exploitation à partir du 15 juillet 1972.
  • à compter du 1er octobre 1969, ouverture d’un établissement secondaire de l’entreprise « Otto Lazar SA », pour la récupération de fers et métaux, sur un terrain appartenant à la SNCF et acheté le 18 novembre 1969. Siège à Paris. Gérant: : Henry Lazar. Dépôt de ferraille récupérée également sur le site au n°2, rue de la Barrière. Etablissement secondaire à Thionville (57) depuis le 21 février 1971. A partir du 19 août 1981, ouverture d’établissements secondaires à Maselle (13), Montpellier (34) Gimouille (58), Louhan (71), Saint Etienne (42), Saint Chamond (42), Metz (57). Création de l’usine à tubes de Macquenom. Une autre ligne de fabrication est mise en place au n°2, rue de la Barrière au lieu « Kiesloch ». A partir du 1er octobre 1980, Trapo France, émanation des sociétés Karl Stumpf et Sablor, spécialisées dans la fabrication de matériel de manutention à usage industriel, convoyeurs et leur commercialisation souhaite s’installer à Yutz. Finalement, elle exercera à Algrange (57).
  • à compter du 1er février 1981, création de la société d’exploitation de l’usine à tubes de Macquenom dont le siège est à Paris (75) à l’enseigne « Exma » (EXploitation MAcquenom) qui reprend les lignes de fabrication, par absorption de l’usine à tubes de Macquenom appartenant à Otto Lazar SA. Fabrication et négoce de tubes acier profilés. Pdg : Charles d’Huart. A partir du 15 octobre 1981, mise en gérance libre de l’établissement de Thionville (57) à l’enseigne « Nouvelle société Otto Lazar ».
  • à compter du 1er juin 1981, bureau de vente d’Eucosider Luxembourg sous l’enseigne « Eucosider-France », négoce de produits sidérurgiques longs. Pdg : Richard Herlin. Déménage à Thionville (57).
  • à compter du 1er janvier 1982, Dumétal absorbe Exma par fusion. Nom de la nouvelle société : Exma. Pdg : Laurent Falkenstein.
  • à compter du 12 août 1982, Dumétal, fabrication et négoce de tubes acier. Pdg : Laurent Falkenstein. A partir du 31 août 1982, l’établissement Otto Lazar de Yutz est apporté à Dumétal.

En 1988, nouveau Pdg : Pierre Gijbels.

En 1992, nouveau Pdg : Patrick Hirsch.

En 1999, nouveau Pdg : Jean-Pierre Mélis.

En 2003, le groupe Jean d’Huart est racheté par Arcelor. Nouveau Pdg : Laurent Falkenstein.

En 2007 Mittal rachète Arcelor.

En 2008, nouveau Pdg : Jean-Pierre Mélis.

En 2009, nouveau Pdg : Jean Thill.

  • à compter de mars 1982, établissement secondaire et ateliers de SA « Exma CPI « , Compagnie des Produits Industriels. Fabrication de tubes, tuyaux et profils creux en acier et accessoires correspondants. Pdg : Luis Uribarren Axpe. Directeur : M. Leclaire. En 1993, la dénomination sociale CPI devient « Coupes et Parachèvements Industriels ».Entreprise radiée à partir du 22 mars 2005.
  • à compter du 12 juin 1984, siège social et établissement principal de le SA « CPI », Coupes et Parachèvements Industriels, venant de Champigneules (54) où elle est installée depuis 1982. Fabrication (coupe) et commercialisation de produits sidérurgiques refendus. Pdg : Yves Shraub. Cesse ses activités en janvier 2001 par apport à Exma pour constituer une usine de parachèvements de tubes.
  • à compter du 1er octobre 2004, après la vente de la branche tubes du groupe d’Huart à Condessa, siège social de la SAS « Exma négoce ». Vente de produits sidérurgiques à l’enseigne Ros Casares France. Etablissements secondaires à Saint Prieste (69), Porcheville (78) et Montauban (82). Pdg : Francisco ROS GARCIA. A compter du 1er mars 2005, CPI disparaît acheté par « Arcelor tubes ».
  • à partir du 25 mars 2005, devient établissement secondaire de « Lorraine Tubes » dont le siège social est à Lexy (54) depuis le 1er décembre 1981. Ancienne dénomination « Arcelor Tubes » dont le siège social est à Puteaux (92) depuis le 14 mai 2002. Fabrication de tubes, tuyaux, profilés creux et accessoires correspondants en acier. Etablissement secondaire au n°124, avenue des Nations sous l’enseigne « HM France ». Pdg : Luis Uribarren Axpe. Les bâtiments de l »établissement secondaire sont rachetés par la municipalité en 2009 pour être rasés en 2011.

Au n°3 :

  • à compter du 4 janvier 1969, la société « Jean d’Huart et Cie » transfère son siège social venant de Thionville (57) où elle est installée depuis le 30 novembre 1966. La société est créée depuis 1923. Commerce en gros, transformation, préparation, conditionnement de tous produits métalliques ou sidérurgiques. Fournitures industrielles, prise d’exploitation, achat de brevets et licences de brevets. Pdg : Charles d’Huart. Le 24 janvier 1967, SA « PUM », produits d’usine métalliques dont le siège est à Reims (51) entre dans le capital. Dépôt de matériel dans les locaux de Dumétal. Etablissements secondaires à :
    • Champigneules (54) du 31 décembre 1976 au 1er janvier 1982, (CPI) ;
    • Thaon-les-Vosges (88) du 2 janvier 1980 au 1er juin 1983 ;
    • Basse-Ham (57) à partir du 28 août 1980, pour la vente de produits sidérurgiques ;
    • Limay (78) du 6 mars 1995 au 31 décembre 2002 ;
    • Anglet (64) du 1er janvier 2000 au 1er août 2002 ;
    • Saint-Ouen-l’automne (95).

Le 20 janvier 2001, Thionville-Aciers Lorac et DPI sont apportés à Jean d’Huart et Cie, chacun gardant son sigle. Le 1er janvier 2003, Jean d’Huart et Cie absorbe PADF « Profil Arbed Distribution France », avec 3 établissements secondaires à Saint-Ouen-l’Automne (95), Marcheprime (33), Lyon (69) et Basse-Ham (57) (ex  établissements Champion). A partir du 21 octobre 2003, nouvelle enseigne : « Arcelor Profil » et nouveau Pdg : Laurent Falkenstein.

A partir du 9 novembre 2004, transformation de la SA en SAS.

  • à compter du 17 août 1970, SARL « SIDERUR-France », commerce de tous produits bruts ou manufacturés. Achat et vente en direct ou à la commission. Equipements industriels. Gérant : Françis Lyon-Lynch. Le 1er juillet 1979, fusion entre Siderur Continental, (siège à Bruxelles, Belgique) et Finaméta (siège à Rodange, Luxembourg), et déménagement du siège à Algrange (57).
  • à compter du 18 juin 1984, siège social de la SARL « Société des mines de Ottange 2 » (57), exploitation de la concession des minerais d’Ottange 2. Gérant : Alain Papavoine. Etablissement secondaire à Ottange (57). A partir du 1er septembre 2012, nouveau gérant : Grégoire Gordet.
  • à compter du 18 juin 1984, venant de Thionville (57), SARL « Sider, Métallurgiques et transports » pour la fabrication, transformation de la fonte, fer et acier. Gérant : François GEORGES.
  • à compter du 1er janvier 1990, ouverture d’un établissement secondaire de SA « Transpum » dont le siège social est à Reims (51) depuis le 1er janvier 1971. Société de transport de produits métallurgiques, installée dans des locaux de Jean d’Huart et Cie. Location de voitures et camions avec chauffeur. Pdg : Etienne Boehly. Ferme l’établissement secondaire le 20 octobre 2009.
  • à compter du 16 décembre 2003, venant de Paris (75) où elle installée depuis le 24 avril 1997, SA « Alpha Profil » groupe Champion. Négoce en gros de produits sidérurgiques, minerais et métaux. PCA : Laurent Falkenstein. A partir du 10 avril 2006, devient SAS. Nouveau PCA : Jean-Pierre Melis. Pdg : Jean-Pierre Dupuy. A partir du 9 aout 2008, nouveau Pdg : Jean Thil.
  • à compter du 11 septembre 2008, siège social et établissement principal de l’EURL « STMM » Société de Transformation Métaux et Maintenance. Métallerie, serrurerie, mécanique industrielle, charpente, chaudronnerie, fabrication de plaques. Gérant : Pascal Scanga. A partir du 1er mai 2012, transfert du siège social à Senon (55). Yutz devient établissement secondaire.
  • à compter du 11 mars 2014, siège social et établissement secondaire de la SAS « Plan-Net », venant de Florange (57) où il est installé depuis octobre 2012 et fermé à partir du 31 mai 2014. Entreprise de nettoyage de bâtiments. Gérant : Olivier Lahaye.

Aux halls nos5&7 :

  • à compter du 1er janvier 1978, siège social et ateliers de la SA « Prosimo » Produits SIdérurgiques de la Moselle », négoce de produits sidérurgiques de second choix. Le stockage se fait rue de l’Industrie avant le n°3. Pdg: Charles d’Huart. Le 21 décembre 1981, siège social de « S.M.A.Prosimo » après fusion de S.M.A et Prosimo à compter du 1er janvier 1982. En 1981, ouverture d’un établissement secondaire à Porcheville (78) pour la commercialisation de produits plats de 1er et second choix ainsi que des tubes acier sous la marque Prositub. A partir du 3 mai 1982, le siège social est transféré à Thionville (57) puis au n°8, rue Clément Ader à partir du 30 mars 1984. A partir du 5 mai 1982, les ateliers sont transférés au n°17, rue Clément Ader. Pdg : Fabrice Guazzoni.

Au n°8 : La Kesselfabrick.

Source : archives départementales de la Moselle.

Cette usine implantée à partir de 1893 et est spécialisée dans les constructions métalliques et détient un brevet sur la fabrication de monte charge à plan incliné et benne à fond conique pour le chargement des hauts fourneaux (système Benrath-Stähler).
Ce système est utilisé notamment lors de la construction des hauts fourneaux de la « Stahwerk Thyssen Aktiengesellschaft Hagendingen » en 1911 qui devient l’UCPMI en 1920 et équipe également deux des quatre hauts fourneaux de l’usine Sambre et Moselle de Maizières-les-Metz (57) en 1929. Cette usine est détruite en 1944 pendant les combats autour de Metz (57).


Le 17 novembre 1905, Henrich Stäehler et son associé M.Weinden, propriétaires de l’usine, demandent l’autorisation d’installer un marteau pilon à vapeur, ce qui lui est accordé le 17 novembre 1905 par le président de la circonscription.
Mise sous séquestre par les autorités allemandes durant la première guerre mondiale, l’usine rouvre en 1927.

En 1908, la société Mathias Bamberg, spécialisée dans la construction de pelles à vapeur et de locomotives à voie étroite reçoit son règlement intérieur du district de Thionville (57) qui l’accepte.

Source : archives départementales de la Moselle.

Source : archives départementales de la Moselle.

Traduction

Le Directeur de district Thionville le 6.1.08.
District de Thionville
N° 5059.

En référence à l’aimable courrier du 25.10.1907 n° 1029/07, je fais très humblement parvenir sur site, un exemplaire imprimé du règlement de travail adopté par la société Mathias Bamberg à Basse-Yutz.

A l’attention de Monsieur l’inspecteur du travail
à Metz

  • En 1928, la société Leflaive précède les Constructions Métalliques de la Moselle.

  • CMMà compter du 1er mars 1928, SA « Constructions Métalliques de la Moselle », (CMM), étude et exécution de tous travaux en fer, construction de machines, bâtiments, engins, usines, travaux publics et privés. Directeur : Marcel Augeard. Devient SARL à partir du 1er janvier 1947. Cesse ses activités à partir de 1982.
  • à compter du 30 juin 1983, siège social et établissement principal de la SA « FEMS », Société Française d’Entreprise Métallique pour la Sidérurgie, venant de Montmorency (95) où elle est installée depuis le 1er octobre 1982. Elle est spécialisée dans la construction métallique notamment pour la sidérurgie. Pdg : Bernard Lavisse.
  • En août 1995, la SCI « Jean d’Huart Group » acquiert l’ensemble immobilier de FMES, d’une surface de 3 hectares qui comprend des bureaux, un parc de stockage et des halles servant d’atelier. La politique du groupe d’Huart est d’avoir des sous traitants dans différents corps de métiers, efficaces et rapides. Pour éviter des déplacements inutiles et retardant les interventions, le groupe Jean d’Huart met des locaux à disposition des ses intervenants extérieurs.
  • La FEMS déménage siège social et établissement principal à Jarny (54) le 29 janvier 1996

Dans les bureaux du n°8 :

  • à compter du 18 juin 1984, SARL « Société sidérurgique métallurgique de transport ». Fabrication, transformation de la fonte, acier, achat vente et revente des ces métaux.
  • à compter du 18 juin 1984, venant de Thionville (57), SARL, « Société d’exploitation des mines de Rochonvillers », exploitation des mines de fer amodiées par l’Etat en Moselle. Gérant : François GEORGES.
  • à compter de novembre 1996, venant de Thionville (57), établissement secondaire de la SARL « EFIC Partenaire Industrie », entreprise de formation continue pour l’insertion par le compagnonnage à l’enseigne « Diapason Ressources Humaines ». Siège social à Freming Merlebach (57) depuis le 26 février 1993. Pdg : Daniel Haas. Directeur : Jean-Pierre Stark. Déménage à Illange (57) en 2003.
  • à compter du 6 décembre 1996, venant de Thionville (57) où elle est installée depuis le 25 avril 1984, SA « Onyx Informatique », informatique industrielle, achat et vente de matériel informatique, logiciels, formation, matériel de bureau. PCA : André Mellinger. Déménage au n°10, le 1er octobre 2000.

Au n°9, ateliers :

  • à compter du 15 avril 1978, venant d’Amnéville (57), où elle est installée depuis le 23 août 1963, SARL « Sorem », société de préparation et soudure de tous métaux, rechargement ou réparation de toutes pièces mécaniques avec traitement correspondant, en location dans les locaux de CMM (Constructions Mécaniques de la Moselle). Gérante : Madame Jean Augeard, née Fernande Lassiat. Cessation provisoire d’activité à partir du 2 décembre 1987. Le 4 juin 1981, nouveau gérant : Guillaume Wagner. Jean Augeard devient gérant à partir du 14 mars 1988. Il décède le 20 juillet 2016 âgé de 93 ans.
  • Dissolution anticipée de la société par absorption par « Les Bronzes d’Amnéville » le 31 décembre 1989.
  • à compter du 30 novembre 1988, venant de Thionville (57) où elle est installée depuis le 2 janvier 1984, SA « Lorraine de Maintenance Nord » LMS, anciennement « SOREM », Lorraine. Société Régionale de Maintenance. Etudes et actions de maintenance au service des industriels. Etudes et montage d’installations et d’automatismes. En sous-location de FEMS. Pdg: Michel Rieutord. Le 5 février 1990 : nouveau Pdg : Jean-Marc Orengo. A partir du 1er janvier 1992, dissolution anticipée de la société.

Au n°10 :

  • à compter du 1er octobre 2000, venant du n°8 où elle est installée depuis le 6 décembre 1996, SA « Onyx Informatique », informatique industrielle, achat et vente de matériel informatique, logiciels, formation, matériel de bureau. PCA : André Mellinger. A partir du 23 octobre 2003, nouveau PCA : Laurent Delle, directeurs généraux : Claude Gandecki et Philippe Rohrmann. Ce dernier décède le 20 juin 2013.A compter du 26 février 2014, déménage son siège social au n°8, rue Clément Ader.

Au n°12 :

  • à compter du 7 janvier 1996, SARL « Loresca », entreprise de production d’escaliers métalliques, caillebotis, garde-corps, mécano-soudure pour entreprises et particuliers. Gérante : Myriam Bouvier. Déménage le siège social à Nilvange (57) à partir du 16 novembre 1998. Cesse ses activités en juillet 1999.
  • à compter du 8 juillet 1998, siège social et établissement principal de la SARL « SLMR » (Société Lorraine de Mécanique et Rechargement). Charpente et constructions métalliques, tuyauteries. Gérant : Daniel Oliger.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.