Rue de Bordeaux

Itinéraires

 

Depuis le 21 janvier 1971, suite à la fusion des 2 communes.
Sous l’administration impériale allemande, « Oberellernstrasse », jusqu’au 13 décembre 1918 avec le retour de l’Alsace Lorraine à la France.

Rue de Bordeaux en 1934.

Au n°1 :

  • à compter du 1er décembre 2013, Cédric Mess exploite une entreprise de vente au détail par distributeurs. Il cesse ses activités à partir de mars 2014.

Au n°6 :

  • à compter du 1er décembre 2009, Madame Laurie Didat, effectue des soins de beauté.

Entre les nos4 et 6 :

  • à compter de 1946, venant du n°3, rue de la Culture, où il est installé depuis 1923, Charles Muller (2), installe un commerce d’épicerie, œufs, fromage, ramassage et distribution de lait. Il déménage au n° 11 à partir du 1er mars 1950. Le local devient centre de distribution de graines de l’association « Le jardin du cheminot ».

Au n°11 :

La laiterie Muller en 2011.

  • à partir du 1er mars 1950, venant des nos 4/6, Charles Muller (2) installe un commerce d’épicerie, œufs, fromage, ramassage et distribution de lait. Il ajoute l’alimentation générale. A partir du 2 janvier 1952, ouvre un établissement principal au n°1, rue Beethoven. Devient loueur de fonds à compter du 1er janvier 1955 et donne son magasin en location aux Docks de Lorraine. A partir du 1er novembre 1967, Charles Muller (2) cesse la location aux Docks de Lorraine et reprend son magasin à son compte. A partir du 1er septembre 1968, devient établissement principal suite à la vente du fonds situé au n°1, rue Beethoven. Il cesse ses activités le 30 avril 1980.
  • le 2 mai 1980, Aldo Nicoli et Madame, née Fernande Pérignon, achètent le fonds et exploitent un commerce d’alimentation générale en établissement secondaire, le principal est situé au n°1, rue Beethoven, depuis le 1er septembre 1966. Ils cessent leurs activités à partir du 20 mars 1988. Aldo décède le 1er décembre 2008 et Fernande le 12 mars 2012.
  • à compter du 1er septembre 1973, Michel Gicquel est maçon à temps partiel Il déménage le 1er octobre 1980 au n°12, rue du Plateau.
  • à compter du 23 novembre 1992, venant du n°10, rue de l’Europe, où il est installé depuis le 8 avril 1991, Pascal Potelberger est artisan boucher abatteur. Il cesse ses activités à partir du 31 décembre 1997.

Au n°20 :

  • à compter du 12 juillet 1949, Geneviève Rouge est modiste. Elle cesse à partir du 26 août 1949.

Au n°25 :

  • à compter du 1er avril 1946, Charles Maeder exploite un atelier de cordonnerie qu’il ferme le 1er octobre 1952.

Au n°26 :

  • à compter du 1er mai 1968, Marcel Hesse exploite une entreprise de maçonnerie. Il cesse ses activités à partir du 31 octobre 1970.

Au n°34 :

  • à partir du 8 avril 1924, Pierre Muller exploite un commerce de quincaillerie et exploite un atelier de serrurerie à temps partiel. A partir du 16 juin 1926, son épouse, née Marie Beck, fait commerce d’articles pour machines à coudre. A partir du 15 janvier 1929, elle s’installe au n°115, rue Nationale. Pierre Muller cesse ses activités en 1934.

Au n°42 :

  • à compter du 1er septembre 2001, Marie-Madeleine GREGOIRE, née Lepetit, effectue de la vente à domicile de produits Tupperware.

Au n°54 :

  • à compter du 1er décembre 2010, Madame Sophie Kiele déclare faire commerce de détail de produits de beauté. Elle ne commence pas son activité. Elle est radiée le 1er janvier 2013.
  • à compter du 1er novembre 2012, Olivier Wizenrieth est organisateur d’événements, mariage, cérémonies, etc..Cesse ses activités à partir du 10 juillet 2015.

L’église Sainte-Croix

Au n°61a :

  • à compter du 1er octobre 1910, Pierre Lauer exploite un débit de boisson jusqu’au 30 juin 1929.
  • à compter du 1er juillet 1929, Pierre Seiler reprend l’exploitation du fonds de commerce jusqu’au 15 juillet 1930.
  • à compter du 15 juillet 1930, Jules Hoffmann exploite le débit de boisson à l’enseigne « Café de l’usine » jusqu’au 30 septembre 1934.

La Brasserie de Fontoy (57), achète le fonds et le loue :

  • à compter du 1er octobre 1934, à Jules Biechel qui exploite un débit de boisson à l’enseigne « Café de l’usine  » jusqu’au 11 décembre 1957. A partir du 18 septembre 1946, il exerce la profession de peintre qu’il cesse à partir du 16 septembre 1948.
  • à compter du 1er octobre 1957, à Madame François Gravier née, Gertrude Plewa qui exploite le débit de boisson « Le Café de l’usine ». Elle cesse le 1er juin 1975. Elle décède le 2 mars 2017 âgée de 92 ans.
  • à compter du 20 mai 1976, Madame Andrée Gérardy, divorcée Lang, achète le fonds à la brasserie et en concède l’exploitation gratuite à sa fille Dany Lang, qui exploite le débit de boisson à l’enseigne « Le Squaw Bar » à compter du 1er janvier 1977.
  • à compter du 20 octobre 1984, Sandra Lang exploite un bar-discothèque à l’enseigne « Di Squaw bar ». A partir du 5 avril 1988, elle ouvre un institut de beauté à Hettange-Grande (57), à l’enseigne « Institut Sanda « . Le 31 décembre 1998, elle ouvre un second institut de beauté au n°133, rue du président Roosevelt. Elle cesse l’exploitation du débit de boisson à partir du 22 octobre 2010. à partir du 10 juin 2010, siège social de la SARL « Langcorp », pour l’exploitation d’un bar discothèque à l’enseigne « Hidden Treasure ». Gérant : Andrew Lang.Cesse ses activités à partir du 11 août 2015.
  • Au n°70 :

    • à compter du 1er février 1957, Rose Kennel fait commerce d’achat et vente de vieux matériaux, peaux et chiffons. Elle cesse ses activités à partir du 29 janvier 1969 pour cause de maladie.
    • à compter du 14 avril 1986, Jean Luc Friess est récupérateur fers et métaux en ambulant.
    • à compter du 18 mai 2001, Régis Mangin exploite une entreprise de maçonnerie, couverture, zinguerie. Cesse ses activités à partir du 17 février 2015.
    • à compter du 2 octobre 2014, Maud Colin effectue des travaux de bureau, préparation de courrier, photocopies.

    Le château d’eau :

    En béton armé, le réservoir repose sur 8 piliers engagés dans le mur de la tour. Il est transformé en habitation.

     

     

     

     

    Au n°85 :

    • à compter du 1er novembre 1972, « Auto-Yutz », casse auto, entreprise de récupération, achat et vente de pièces automobiles ou poids lourds exploité par Alain Etzel. Cesse ses activités à partir du 31 mars 2006.
    • à compter du 10 juillet 2006, siège social et établissement principal de la SARL « Auto’Yutz ».Casse auto, entreprise de récupération, achat et vente de pièces automobiles légères. Gérant : Nicolas Wittman. Il cesse ses activités à partir de fin décembre 2014.
    • à compter du 27 décembre 2014, siège social de l’EURL « Auto Yutz ». Casse auto, entreprise de récupération, achat et vente de pièces automobiles légères. Gérant : Pawel Biegala.

    Rue de Bordeaux en 2011.

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.