Rue du président Roosevelt n°101 à 200

Centrer
Circulation
A vélo
Transports
Google MapsItinéraires

Au n°102, ancien n°50, ancien n°18, rue Nationale HY :

  • à compter du 30 janvier 1961, Marcel Gazelle, venant de Thionville (57) où il est installé depuis le 1er janvier 1957, exploite un commerce ambulant de textiles et articles d’amusements publics. Il ajoute l’horlogerie à l’enseigne « Fabriques réunies ». Il déménage à Thionville (57) à partir du 18 août 1967.

Au n°103 :

  • à compter du 6 mai 1987, SARL « Fromagerie et spécialités Italiennes » à l’enseigne « Lata ». Industrie laitière, spécialités italiennes. Associés : Angelo et Thomas Lacatena. Gérant : Thomas Lacatena.

Au n°104, ancien n°51, ancien n°19, rue Nationale HY :

  • à partir de 1930, P. Blaising exploite une épicerie. Il cesse ses activités en 1938.
  • à partir de 1939, M. Hallinger exploite l’épicerie jusqu’en 1941.

  • à compter du 1er avril 1946, Jean Jaeg exploite un magasin de vente en gros de carrelage, fabrication et vente d’articles de ménage en établissement principal. A partir du 31 décembre 1953, ouvre un établissement secondaire au n°81, rue Nationale à Basse-Yutz, à l’enseigne « Quincaillerie Jaeg ». A partir du 24 octobre 1959, transfert de l’établissement principal au n°86, (ancien n°14), rue Nationale à Haute-Yutz.
  • à compter du 12 novembre 1963, Gérard Girondel crée, ouvre et exploite, une officine de pharmacie à l’enseigne « Pharmacie Saint-Joseph ». Le 11 novembre 1963, l’harmonie municipale participant aux manifestations patriotiques vient donner une aubade en l’honneur de l’ouverture du lendemain. Gérard Girondel souhaite créer un laboratoire d’analyses médicales, mais la surface imposée n’est pas disponible dans les locaux. Il crée ce laboratoire au n°106, à partir du 16 novembre 1970. Alors qu’il est permit à un pharmacien biologiste d’exploiter une pharmacie et un laboratoire, la législation évolue et oblige à une personne diplômée par établissement. Gérard Girondel choisit d’abandonner la pharmacie. A partir du 12 février 1983, fermeture de la pharmacie qui est vendue.
  • à compter du 14 février 1983, Pierre Roser achète et rouvre la « Pharmacie Saint-Joseph ». A partir du 7 septembre 1998, transfère l’officine au n°110.
  • cabinet de kinésithérapeute exploité par M. Saint Dizier.
  • à compter du 1er décembre 2002, salon de coiffure mixte et juniors exploité par Madame Amandine Velle à l’enseigne « BV Coiffure ».
  • à partir du 19 février 2009, transformé en EURL « Velam », à la même enseigne.

A la même adresse :

  • à compter du 28 juin 1947, Bruno Musseleck est commerçant ambulant et détenteur d’un alambic jusqu’au 1er janvier 1950.
  • Vers 1946, André Guisse utilise la cave de l’établissement pour stocker les fûts de vin dont il fait commerce, installé au n°12, rue de la Pépinière. Mais le local est très humide et il faut parfois pomper l’eau avant de pouvoir y accéder. Progressivement les fûts sont stockés dans la grange de l’ancienne ferme où est installée l’entreprise.
    Cette situation se termine après les travaux de tout à l’égout réalisés en 1967, avec les conduites enfouies plus profondément que la hauteur des cave.
  • à compter du 12 novembre 2009, Monsieur Teddy Piana Munoz, fait commerce de détail sur les éventaires et marché
  • à compter du 17 juin 2015, siège social de la SASU « A’Lys immobilier ». marchand de biens immobilers. Gérant : Charles Vilimek Marino.

Au n°105 :

  • à compter du 1er juillet 2010, Anthony D’ANNA répare des biens personnels et domestiques.

 

Au n°106 :

GirondelA partir du 16 novembre 1970, création du laboratoire d’analyses médicales à l’enseigne « Laboratoire Girondel », après agrandissement et aménagement des locaux. Déménage et s’installe au n°93, à partir de 1988.

      • à compter du 1er octobre 1988, SARL « Slender You-escale beauté ». Associées : Nadine Cerf et Denise Schumann. Gérante : Denise Schumann. Dissolution anticipée de la société à partir du 2 février 1991.
      • à compter du 31 octobre 1988, Madame Bruno Tezza, née Sylviane Brum, exploite un institut de beauté, vente de produits et articles divers à l’enseigne « Escale Beauté ». Elle transfère son fonds de commerce à Thionville (57) à partir du 12 novembre 1990.

Les locaux sont transformés en appartements.

Au n°108, ancien n°20, rue Nationale HY :

      • à compter du 15 avril 1948, Madame Jean-Pierre Lutz, née Mathilde Hauswirth, exploite un atelier de tricotage mécanique, vente de mercerie-bonneterie, tissus.

Au n°109, ancien n°61, rue Roosevelt BY :

      • à compter du 1er octobre 1964, atelier de menuiserie exploité à temps partiel par Gérard Bieber avec Court Doppler. Employés à Usinor Thionville, leurs mutations à Longwy (54) en 1977, amène la fin réelle de l’activité. Ils sont radiés à partir du 30 juin 1978. L’atelier est rasé pour construire des appartements en mai 2005.

Au n°110, ancien n°53, ancien n°21, rue Nationale HY :

Restaurant Berns. Source : Jean-Yves Hergat.

      • en 1910, Mathias Berns exploite un débit de boisson.
      • à compter du 24 juin 1939, Madame Lucien Horrer, née Marie Ostreicher, exploite un débit de boisson avec jeu de quilles.
      • à compter du 24 février 1947, venant du n°25, rue Nationale (Basse-Yutz) où elle est installée depuis le 1er mars 1938, Madame Georges BERNARD, née Joséphine Steff, exploite le « Café des Amis » avec l’aide de son mari. Madame cesse le 1er octobre 1955 et Monsieur le 11 novembre 1955 où ils déménagent à Stuckange (57).
      •  à partir 11 novembre 1955, Madame Armand Schmitz, née Huguette Thinés, exploite le débit de boisson jusqu’au 13 mai 1962.
      • à  compter du 14 mai 1962, venant de Thionville (57) où elle est installée depuis le 1er juillet 1960, Madame Ernest Heitz, née Marie Dahm, exploite le débit de boisson à l’enseigne « le Café des Amis » jusqu’au 28 décembre 1971.Schmitz
      • à compter du 24 juin 1972, Rabah Chernouh et Amed Cheklat, co-propriétaires exploitent en société de fait, le débit de boisson à la même enseigne « le Café des Amis ».
      • à compter du 1er janvier 1988, Karim Cheklat (fils de Amed), exploite « le Café des Amis ». Il cesse le 31 décembre 1988. A partir du 9 avril 1990, Amed Cheklat vend sa part à Rabah Chernouh.
      • à compter du 27 avril 1990, Rabah Chernouh, nouveau gérant. Celui-ci décède le 13 février 1993 et ses héritiers mettent le fonds en location-gérance et louent :
        • à compter du 29 octobre 1993, à Mohamed Belkacemi, nouveau gérant.

Le bâtiment est vendu, détruit et transformé en officine de pharmacie.

      • à compter du 7 septembre 1998, Pierre Roser transfère son officine de pharmacie à l’enseigne « Pharmacie Saint-Joseph », venant du n° 104, où il est installé depuis le 14 février 1983.

A la même adresse :

      • à compter du 15 octobre 1947, Georges BERNARD vends du fourrage pour poulets et pour porcs. Il déménage à Stuckange (57) le 11 novembre 1955.
      • à compter de 1944, Madame Fabing, née Marie Lang, est couturière jusqu’au 30 janvier 1948.
      • à compter du 3 novembre 2014, Sandra Florange Fonck effectue des travaux de coiffure à domicile.

Au n°112, ancien n°22, rue Nationale HY :

      • à compter 29 décembre 1958, Théodore Ettinger exploite un atelier de cordonnerie et commerce de vente de lacets et de cirage. Il cesse ses activités le 23 février 1963 et décède le 9 mars 1966.

Au n°113 :

      • à compter du 1er juillet 2009, entreprise EPST (Entreprise Poseur Satellites & TNT), tout numérique, installation de paraboles, TPS, Home cinéma, télévision, etc. Gérante : Madame TRAN THANH NHAN Nguyen.

Au n°115 :

      • à compter du 1er janvier 1979, Jean Charles Bondi exploite une entreprise de fourniture et pose de carrelage. Il déménage à Fréjus (83) à partir du 30 novembre 1987.

Au n°117 :

      • à compter du 11 janvier 1989, SARL « DKC France ». Contrôle, surveillance, échantillonnage, analyses de tous produits agro-alimentaires et industriels. Associés : Armand Gresset, Harry Henkel, Dirk Kuchenbruch. Gérant : Armand Gresset. La société cesse ses activités à partir du 24 janvier 1991.

Au n°119, ancien n°68, rue Roosevelt BY :

      • à compter du 1er juillet 1935, Madame Feldmann, née Barbe Borens, est tricoteuse. Elle cesse cette activité à partir du 1er juin 1950.
      • à compter du 1er mai 1951, Mademoiselle Charlotte Seellinger exploite un commerce de vente en ambulant de vêtements pour enfants, blouses. Elle cesse le 1er octobre 1951.
      • à compter du 8 juillet 2009, Aloyse Etienne Bodin est récupérateur de déchets triés.
      • à compter du 3 novembre 2009, Christophe Bodin est récupérateur de déchets triés.

Au n°120, ancien n°41, ancien n°26, rue Nationale HY, dans le garage

      • à compter du 10 septembre 1952, venant de Florange (57) où elle est installée depuis le 1er avril 1935, Madame Veuve Joseph Martiny, née Catherine Reuter, exploite un commerce d’épicerie fine, lait, beurre, œufs, fromage, confiserie, dépôt de pain, bière, vin, eau minérale, boissons hygiéniques, limonade, à emporter, conserves alimentaires, fruits et légumes. A partir du 6 octobre 1954, elle ouvre un établissement secondaire au n°20, rue des Romains. Elle ferme l’établissement principal le 1er juin 1956.

Au n°121 :

  • à compter du 1er septembre 2015, Benoit Forest gère une entreprise de conseil en gestion.

Au n°125, ancien n°72, route de Sarrelouis BY :

      • à compter du 1er mai 1946, Gabrielle Fischer exploite un atelier de modiste. Elle cesse ses activités à partir du 1er janvier 1949.

Au n°126, ancien n°29, rue Nationale HY :

      • à compter du 1er mai 1926, Madame Pierre Bock, née Madeleine Anselment, fait commerce de draps et lingerie. Elle cesse à partir du 11 mai 1935.
      • Léon Israël demande l’autorisation de s’installer comme marchand de bestiaux, ce qui lui est refusé en date du 30 avril 1945. Il pratique néanmoins dans les années 1951 à 1953.
      • à compter du 6 février 1959, venant de Thionville (57), où elle est installée depuis le 15 mai 1952, Madame Léon Israël, née Jeanne Moyse, exploite un commerce en sédentaire et ambulant, de bonneterie, confection, tissus, vêtements de travail, chaussures, produits de nettoyage à l’enseigne « Chez Jeannine ».

Au n°129 :

      • Extrait du programme du concert de l’harmonie municipale du 9 décembre 1979.

        à compter du 15 mars 1972, Caisse du Crédit Mutuel de Haute-Yutz en location. La caisse est créée depuis 1969, mais ne peut s’installer faute de locaux. Elle déménage au n°161, le 1er septembre 1983.

      • à compter du 15 mars 1982, Madame Gilliers, née Michèle Richer, exploite une auto-école à l’enseigne « GEMI ». Elle cesse le 31 décembre 1984.

Au n°130, ancien n°29a, rue Nationale HY :

      • à compter du 1er janvier 1959, venant de Château-Salins (57), Madame Nestor Tonneau, née Joséphine Coquis, exploite un commerce de vente d’attractions, jeux, amusements publics, loterie foraine, dentelle, vernis pour meubles, bonneterie, lingerie sur foires et marchés. Elle déménage à Thionville (57), à partir du 3 janvier 1968. Elle vend le fonds le 1er décembre 1977 à Mademoiselle Marie-José Bouche.

Au n°132 :

      • à compter du 1er décembre 1980, Joseph Barbier exploite une entreprise de charpente, couverture, zinguerie, plomberie. Cesse ses activités le 13 janvier 2010.

Au n°133, ancien n°76, route de Sarrelouis BY :

C’est la villa « Becker », du nom du propriétaire Eugène Becker, imprimeur à Thionville (57) dont le siège social est à Yutz en 1936.

      • à compter du 31 décembre 1988, venant de Hettange-Grande (57), où elle est installée depuis le 5 avril 1988, Madame Sandra Lang exploite un institut de beauté, d’amincissement. C’est le siège social et établissement principal, établissement secondaire à Hettange-Grande (57). A partir du 4 février 1999, devient la SARL « Sanda ».
      • à partir du 20 mars 1999, changement de gérants : co-gérants Mesdames Sandra et Dany Lang.

Au n°134, ancien n°29, rue Nationale HY :

      • à compter du 15 janvier 1935, Hubert Théobald exploite une entreprise de transport de meubles et marchandises. Il déménage à Thionville (57), à partir du 10 novembre 1945. L’entreprise se réinstalle aux nos1 et 2, rue des Métiers à partir de 1962.
      • à compter du 1er février 1957, Germain Miculan exploite une entreprise de ferblantier-couvreur, installations sanitaires, fumisterie, ramonage. Il cesse ses activités à partir du 15 septembre 1962.

Au n°138, ancien n°30, rue Nationale HY :

      • à compter du 15 février 1951, Mademoiselle Denise Spaeder exploite un atelier de modiste avec vente à domicile des produits fabriqués. Elle cesse à partir du 2 octobre 1951.
      • à compter de 1925, Ignace Kreutzer est architecte, entrepreneur de construction de bâtiments et vidangeur. Il déménage à Thionville (57). Sa maison porte le nom de « Villa Kreutzer ».
      • à compter du 1er novembre 1955, Tersillo Tonin exploite une entreprise générale de charpente, couverture, zinguerie, couverture industrielle, étanchéité à l’enseigne « Entreprise Tonin ». Ses ateliers sont accessibles par le n°10, rue de l’Ancienne Mairie. En 1972, déménage au n°166.

Au n°143, ancien n°76, ancien n°37, rue Nationale HY :

      • à compter de 1920, Jean Gmelin exploite une boucherie-charcuterie. Il cesse ses activités à partir du 9 janvier 1937.
      • à compter du 1er janvier 1937, Ferdinand Scholtus exploite une boucherie-charcuterie. A partir du 6 mars 1947, ajoute la distribution d’essence. A partir du 3 janvier 1948, effectue la vente de boucherie-charcuterie en ½ gros. Il cesse ses activités à partir du 1er janvier 1958.

b sogne

      • à compter du 1er janvier 1958, Bruno Sogne achète le fonds à M&Mme Scholtus et exploite un commerce de boucherie-charcuterie sans la vente d’essence. A partir du 28 octobre 1961, ajoute la vente de conserves alimentaires, moutarde, cornichons, crabes, volailles, gibier, choucroute. A partir du 1er février 1970, prend un fonds de commerce de boucherie-charcuterie à Kuntzig (57) en B Sognelocation-gérance. Il cesse cette activité à partir du 1er octobre 1974. A partir du 15 mars 1975, ajoute vente de vin et boisson hygiéniques sans alcool. Il cesse ses activités le 31 décembre 1982 et transmet le fonds à son conjoint.
      • à compter du 1er janvier 1983, Madame Bruno Sogne, née Marianne Zapadka, exploite une boucherie-charcuterie jusqu’au 21 janvier 1984 et vend le fonds à la SARL « Boucherie Claude ».
      • à compter du 1er février 1984, siège social et établissement principal de la SARL « Boucherie Claude », boucherie-charcuterie, traiteur. Gérant : Claude Chevaucherie. Cesse ses activités à partir du 31 décembre 2007 et vend le fonds.
      • à compter du 8 novembre 2007, siège social et établissement principal de la SARL « Boucherie Mai ». Gérant : Dominique Mai. Commerce de boucherie-charcuterie fine.

A la même adresse, accessible depuis la boucherie :

      • Le n°143, rue Nationale à Haute-Yutz avant 1958.

        Le n°143, rue Nationale à Haute-Yutz avant 1958.

        à compter du 1er février 1946, Madame Ferdinand Scholtus, née Elisabeth Gmelin exploite un commerce d’épicerie, mercerie, fruits légumes. A partir du 30 mars 1946, ajoute la bonneterie. A partir du 1er mars 1949, reprend la distribution d’essence exploitée par son époux et ajoute la vente de semences et de fourrage. Elle cesse ses activités à partir du 15 janvier 1958 et vend le fonds.

      • 143 rooseveltà compter du 1er janvier 1958, Madame Bruno Sogne, née Marie Zapadka exploite un commerce d’épicerie, mercerie, bonneterie, beurre, œufs, fromage, fruits, légumes, vin et bière à emporter, produits d’entretien, lait en bouteilles, dépôt de pain. Elle effectue également la distribution d’essence. Elle cesse à partir du 1er septembre 1961.

Au n°144 :

      • à compter du 1er juin 1972, Jean-Marie Hoffman construit dans son jardin et exploite une « Station Total J.M. Hoffman ». Réparations, agent Citroën. Il effectue le taxi à partir du 1er décembre 1973. Il cesse le 30 juin 1978 et devient loueur de fonds et loue à :
        • à compter du 1er juillet 1978, station service à l’enseigne « Station Total J.M. Hoffman » exploitée par Christian Muller. Il déménage à Nice (06) à partir du 28 février 1982.
        • à compter du 1er mars 1982, station-service à l’enseigne « Station Total J.M. Hoffman » exploitée par Jean-François Hamentienne jusqu’au 31 décembre 1984.

Jean-Marie Hoffman vend le fonds le 31 décembre 1984 à la société SAVPP.

      • à compter du 29 avril 1985, SARL  » Société d’achat et vente de produits pétroliers, » SAVPP », dont le siège social est à Neuilly sur Seine (92), depuis le 2 janvier 1985. Pdg : Jean Dominique Luciani. Loue par mandat à la société « La Haute ».
      • à compter du 1er mai 1985, SARL « La Haute » pour l’exploitation de la station service mandataire de la société Leclerc. Associés : Lucien Pavani, Madame, née Adalgisa Gallo, Amperlo Pavani. Gérant : Lucien Pavani. Fin d’exploitation à partir du 31 décembre 1986.
      • à compter du 7 août 1987, « station service de la Cote », carburants, réparations, vente de véhicules neufs et d’occasion, lavage, graissage, snack-bar, exploitée par Sébastien Marasco, mandataire de la société Leclerc. A partir du 15 février 1991, achat du fonds et devient la SARL « Garage Sébastien », station service garage.
      • à compter du 15 février 1991, siège social et établissement principal de la SARL « Garage Sébastien », vente d’hydrocarbures, huiles minérales, carburants et sous produits. A partir du 5 avril 1993, ajoute le commerce de détail de cycles et motocycles, réparations, vente de pièces, accessoires et pneumatiques. A partir du 15 octobre 1994, extension à l’activité messagerie et change d’enseigne qui devient « Seb Moto ». Le 1er juillet 1996, ouverture d’un établissement secondaire au n°177. Reste siège social jusqu’au 11 mai 2004 où il est transféré au n°177. Vente du fonds à la même date.
      • à compter du 6 juillet 2004, EURL « Station LC Automobile », station Elan. Station service, dépannage. Gérant : Claude LEONARD.

Au n°146 :

      • à compter du 12 mars 2007, François Bender exploite une entreprise d’aménagement paysager à l’enseigne « Green Déco ».

Au n°147, ancien n°80, ancien n°40, rue Nationale HY :

      • épicerie haryà compter du 1er avril 1910, Mathias Hary exploite un commerce d’alimentation générale, épicerie fine, jambon, charcuterie, lait, produits laitiers, vins et spiritueux, mercerie, tabac, articles pour fumeurs jusqu’au 1er janvier 1947 où il devient loueur d’un fonds et loue :
        • à compter du 1er janvier 1947, à Emile Schwab qui exploite un commerce d’alimentation générale, épicerie fine, jambon, charcuterie, lait, produits laitiers,vins et spiritueux, mercerie, tabac, articles pour fumeurs . Il cesse ses activités à partir du 1er juin 1967.

Le 1er juin 1967 Mathias Hary fait donation du  fonds à sa fille Simone Hary épouse Emile Schwab.

      • Shwab Haryà compter du 1er juin 1967, Madame Emile Schwab, née Simone Hary, exploite un commerce à l’enseigne CODEC, « Epicerie, mercerie, bonneterie, tabac, journaux Schwab-Hary » en donation de ses parents Mathias Hary-Poinsotte. Elle cesse ses activités à partir du 15 janvier 1977 et vend le fonds à Jean-Marie Baltès.
      • à compter du 15 janvier 1977, commerce de tabac, journaux, bazar, radio, télévision exploité par Jean-Marie Baltès. Il cesse ses activités à partir du 31 octobre 1980.

        Extrait du programme du concert de l’harmonie municipale du 9 décembre 1979.

      • à compter du 2 novembre 1980, Madame Christian Krémer, née Yvette Hoelter, achète le fonds et exploite un commerce de vente de tabac, journaux, papeterie, librairie, bazar. A partir du 29 mars 1982, ajoute le dépôt de pain, épicerie, mercerie, alimentation, vin de table, boissons non alcoolisées, articles pour fumeurs, librairie, papeterie, radio, confiserie, électroménager, droguerie, jouets, photos, bimbeloterie,  à l’enseigne « Tabac Krémer ».  Elle cesse ses activités à partir du 16 novembre 1985 et vend le fonds.
      • à compter du 16 novembre 1985, « Tabac Prosdocimi », exploité par Madame Jean- Pierre Prosdocimi, née Joséphine Noto. Elle cesse ses activités à partir du 1er août 1989.
      • à compter du 19 septembre 1989, Madame Jean-François Bach, née Martine Hoffmann, achète le fonds à l’enseigne « Tabac-journaux Bach »pour faire commerce de tabac, articles pour fumeurs, journaux, librairie, papeterie, dépôt de pain, radio, confiserie, électroménager, droguerie, jouets, photos, bimbeloterie. Elle cesse ses activités à partir du 19 octobre 2009.
      • à partir du 1er octobre 2009, Christian et Marie-France Fontaine reprennent le fonds de commerce de vente de tabac, journaux, presse, jeux de loterie et de grattage, boisson, dépôt de pain et confiserie, etc. à l’enseigne « Tabac Fontaine ». Gérant : Christian Fontaine.
      • à compter du 27 juillet 2013, venant de La Chaussée Saint Victor (41) où il est installé depuis le 1er juin 2004, David Fontaine est formateur pour adultes à l’enseigne « Cabinet Actéon ».

Au n°149 :

      • à compter du 25 février 1963, René Duchêne exploite une entreprise de transport pour des tiers.

Au n°152, ancien n°1, rue de la Pépinière :

      • à compter du 5 octobre 1965, Mademoiselle Florentine Hergat exploite un salon de coiffure pour dames construit dans le jardin « Schwab ». A son décès, Monsieur Salah Brahimi est son légataire. Cesse ses activités le 3 mars 1979.
      • à compter du 3 avril 1979, Salah Brahimi est loueur de fonds du salon de coiffure dont il a hérité de Mademoiselle Florentine Hergat et loue :
        • à compter du 3 avril 1979, à Madame Patrick Junges, née Josiane Bich, qui exploite le salon de coiffure dames. Elle cesse ses activités à partir du 30 septembre 1984.
        • à compter 16 octobre 1984, à Madame Wittwe, née Dominique Payeur, qui exploite le salon de coiffure dames. Elle cesse ses activités à partir du 1er octobre 2002.
        • à compter du 20 novembre 2002, à l’EURL à l’enseigne « Christiane coiffure ». Gérante : Madame Christiane Armengol, née THOMAS, qui exploite le salon de coiffure mixte. Elle cesse ses activités à partir du 23 octobre 2009.
        • à compter du 9 novembre 2009,  siège social et établissement principal de la SARL « CK Coiffure » , venant de Florange (57) où elle est installée depuis le 20 octobre 2005. Salon de coiffure mixte. Co-Gérantes : Karine et Céline Christ. Déménagent le siège social à Trieux (54) à partir du 2 décembre 2015.

Au n°155, ancien n°88, ancien n°48, rue Nationale HY :

      • Epicerie exploitée par Madame Catherine Krier.

        Epicerie Krier vers 1902. Source : Madame et Monsieur Joseph Meyer.

        Epicerie Krier vers 1902. Source : Madame et Monsieur Joseph Meyer.

      • à  compter du 1 er mars 1920, rmercerie-bonneterie, exploitée par Madame François Decruppe, née Elise Spaeder. Elle décède le 17 février 1935.
      • à compter du 1er janvier 1932, François Decruppe exploite un commerce de tissus, mercerie, matériel électrique, appareils de TSF et accessoires. A partir du 15 octobre 1959, il supprime la vente de mercerie et de tissus, et ajoute le bobinage électrique. Il cesse ses activités à partir du 30 avril 1964.
      • à compter du 1er septembre 1960, mercerie-bonneterie exploitée par Madame Joseph Meyer, née .Armande Decruppe. Elle cesse le 31 décembre 1975.
      • à compter du 1er janvier 1976, Madame Jean-Marie Dolvet, née Francine Meyer, exploite un commerce de lingerie, mercerie-bonneterie, tissus, reçu en donation de ses parents à l’enseigne « Citex ». Elle cesse ses activités à partir du 31 décembre 2014.
      • à compter du 1er avril 2015, Julien Créola effectue de la programmation informatique.

         Mercerie Decruppe vers 1928 au n°155, rue Nationale à Haute-Yutz.

        Mercerie Decruppe vers 1928 au n°155, rue Nationale à Haute-Yutz.

 

Extrait de la revue culturelle du pays francique Hemechtland a Sprooch n°13.

Au n°157 :

      • Boulangerie exploitée par François Spaeder. Bâtiment rasé et reconstruit en habitation

Au n°159 :

      • à compter du 1er janvier 1990, Salvatore Di Falco et son épouse, née Rosa Noto, venant du n°56, rue Nationale où ils sont installés depuis le 1er décembre 1983, créent et ouvrent un établissement principal de commerce de vente d’épicerie, fruits et légumes en sédentaire et ambulant, statues, fontaines, sujets divers, à l’enseigne « Fraîcheurs d’Europe », dans un appartement qu’ils transforment. A partir du 1er janvier 1998, ajoutent traiteur et restauration rapide. A partir du 4 novembre 1998, changent d’enseigne qui devient « Pizzeria chez Salva ». Ils ferment l’établissement à partir du 30 septembre 1999.
      • à compter du 1er octobre 1999, Madame Salvatore Di Falco, née Rosa Noto, exploite une spaghetteria et pizzeria, à l’enseigne « Pizzeria Salva ».Elle cesse ses activités à partir du 13 juin 2002.
      • à compter du 13 juin 2002, EURL « Méline », pizzeria à l’enseigne « Chez Nicole ». Restauration rapide, traditionnelle, traiteur à emporter. Gérante : Madame Jean Louis Perignon, née Nicole Hillard. Elle cesse ses activités en juin 2006.
      • à compter du 27 août 2007, siège social et établissement principal de la SARL « Kleis », à l’enseigne « Le Bouillon ». Restaurant traditionnel venant du n°3, esplanade de la Brasserie où il est installé depuis le 1er novembre 2001. Gérant : Gilles Kleis. A partir du 19 septembre 2013, cesse la restauration pour ne conserver que le débit de boisson à l’enseigne « Le Bouiilon bar Saint Nicolas ».

Au n°160 :

      • à compter du 18 novembre 1980, ouverture des établissements Baltés construits sur les terrains agricoles de la ferme « Junger », commerce de radio, TV, HIFI, électroménager. Gérant : Jean-Marie Baltès. Il cesse ses activités à partir du 26 septembre 1988.
      • à compter du 26 septembre 1988, Dominique Metzinger exploite l’entreprise « Baltès-Metzinger », commerce et dépannage de radio, TV, HIFI, vidéo, électroménager à l’enseigne « Baltès ». Il cesse ses activités à partir du 31 mars 2006.
      • à compter du 19 décembre 2006, SARL « Provenc’Halles », commerce de fruits et légumes. Gérant : Philippe SASSI. Dissolution anticipée à partir du 18 novembre 2008.
      • à compter de juin 2008, établissement secondaire de la boulangerie « Marius » dont le siège social est à Thionville (57) depuis le 1er janvier 1991. Gérant : Marius Kugel. Cesse ses activités à partir de novembre 2012.
      •  à partir de novembre 2012, établissement secondaire de la SARL « Boulangeries de l’Est » dont le siège social est à Clouange (57) depuis la même date. Conserve l’enseigne « Marius »  pour la même activité de boulangerie-pâtisserie. Gérant : Philippe Meyer. A partir de novembre 21013, l’enseigne devient « Culture pain ». Fermeture définitive en septembre 2014.

Au n°161, ancien n°94, ancien n°50, rue Nationale HY :

      • à compter du 1er avril 1929, succursale de la « Coopérative de Basse-Yutz et environs »,vente d’épicerie, alimentation générale. Gérantes successives :
        • Madame Anne Glatt, de 1947 à 1958 ;
        • Madame Marck, de 1958 à 1977 ;
        • Madame Marie-Louise Enfant. A partir du 18 juin 1953, effectue la vente de vins et spiritueux.

Le 17 février 1982, la société change d’enseigne qui devient « Coopérative de Yutz et environs ».
Succursale fermée et vendue en 1983.

      • à compter du 1er septembre 1983, venant du n°129 où elle est installée depuis le 15 février 1972, Caisse du Crédit Mutuel de Haute-Yutz.

Le n°161, rue du président Roosevelt en 1983.

Les 30 ans de la caisse de Haute-Yutz. Source : Emile Biechele.

CCM HY RLLes locaux sont achetés, aménagés, agrandis et mis aux normes de sécurité.
Après avoir travaillé en coopération avec différentes caisses du secteur de Thionville et de sa périphérie, le 23 avril 1993, la caisse de Haute-Yutz, fusionne avec celle  de Distroff (57), pour devenir « Caisse du Crédit Mutuel de Haute-Yutz et Distroff ».

A la même adresse :

      • Madame Barbe Lang exploite un atelier de tricotage jusqu’en 1951.
      • à compter du 1er octobre 1973, « Taxi Marck » exploité par Daniel MARCK. Il cesse ses activités à partir du 30 juin 1980.

Au n°162, ancien n°39, rue Nationale HY :

      • à compter du 1er avril 1946, Charles THOMAS exploite un atelier de reproduction de plans, polycopies et vente de papier. Il déménage à Thionville (57) à partir du 18 juin 1946.

Au n°163 :

      • à partir de 1934, menuiserie Jean Muller accessible par un chemin identique à l’accès de l’actuel parking arrière de la Caisse du Crédit Mutuel. Il décède le 3 octobre 1961.

Au n°166 :

      • à compter 1972, Tersillo Tonin exploite une entreprise générale de charpente, couverture, zinguerie, couverture industrielle, étanchéité à l’enseigne « Entreprise Tonin », venant du n°138, où il est installé depuis le 1er novembre 1955. A partir du 1er juillet 1975, location à la SARL « société d’exploitation des établissements Tonin ». Fin d’exploitation à partir du 28 janvier 1988.

Au n°168 :

      • à compter du 13 mai 1957, Gustave Nass, est brocanteur et pratique le commerce ambulant de fers, métaux et chiffons. Il reprend un emploi de salarié à partir du 3 juillet 1957.
      • à compter du 6 janvier 1985, Giuseppe Maisto exploite une entreprise de chauffage, climatisation, sanitaire, plomberie, installation et entretien. Il cesse ses activités à partir du 31 décembre 1992.
      • à compter du 12 octobre 1985, Domenico Maisto exploite une entreprise d’installation et entretien de chauffage, climatisation, sanitaire, plomberie. Il cesse ses activités à partir du 31 décembre 1992. Dominico et Giuseppe créent une société qui s’installe au n°11, rue du Somp, à partir du 1er janvier 1993.
      • à compter 9 mars 2004, établissement secondaire de l’entreprise de marchand de biens dont siège social est à Kuntzig(57). Gérant : Domenico Maisto. Fermeture de l’entreprise à partir  du 19 janvier 2005.

Au n°171, ancien n°100, ancien n°60, rue Nationale HY :

      • en 1946, Eugène Hommel est détenteur d’un alambic muré.
      • à compter de 1949, Rose Schweitzer exploite un atelier de couture jusqu’au 30 septembre 1968.
      • à compter du 1er octobre 1960, Gérard Bourgeaux exploite un atelier d’horlogerie. Il cesse cette exploitation à partir du 30 mars 1985.
      • à compter du 1er septembre 1976, venant de Kédange sur Canner (57), Joseph Grausen effectue des travaux de peinture à temps partiel.

Au n°174, ancien n°91, rue Nationale HY :

      • Forge exploitée par M. J. Junger, maréchal ferrant, de 1920 à 1950.
      • à compter du 19 avril 1966, sur un terrain appartenant à la famille Klein-Junger, construction d’un bâtiment abritant un commerce de boucherie-charcuterie traiteur exploité par Roland Ringler.

        Extrait du programme du concert de l’harmonie municipale du 9 décembre 1979.

A partir du 2 novembre 1970, ouvre un établissement secondaire de boucherie-charcuterie au n°33, rue Nationale à Basse-Yutz. Il cesse ses activités le 31 décembre 2000.
– à compter du 2 mars 2001, la SARL « Ringler L. » achète le fonds pour l’exploitation d’un commerce de boucherie-charcuterie, traiteur, pâtisserie.  Gérant : Laurent Ringler. Le 1er avril 2001, il ouvre un établissement secondaire au  n°33, rue Nationale. Cesse ses activités à partir du 31 décembre 2005.

      • à compter du 15 décembre 2009, entreprise de restauration rapide exploitée par Christophe Daudon à l’enseigne « Pasta Pizza ». Pizza, pâtes à emporter.

Au n°175 :

      • à compter du 1er novembre 1973, en location et en société de fait, à l’enseigne « Est Automobile », exploitée par Alain Grilli et Constantin Chiurco, pour l’achat, la vente de voitures neuves ou d’occasion, garage, atelier de réparation de véhicules automobiles. Transfert des activités à Ebange (57) à partir du 1er novembre 1974.
      • à compter du 15 décembre 1976, en société de fait, à l’enseigne « Yutz Auto », garage, gérée par Julien Cayet et Patrick Ponzellini. Ils cessent leurs activités à partir 31 août 1977.
      • à compter du 1er septembre 1978, venant de Florange (57) où il est installé depuis le 1er juillet 1976, Christian Schmaltz achète le fonds de réparations de voitures automobiles, carrosserie, peinture, mécanique générale à l’enseigne « Garage Schmaltz ». A partir du 1er juin 1980, il déménage au n°25, rue du Vieux Bourg.
      • à compter du 3 juin 1980, en location-gérance de Paul Hoffman :
        • Marcel Scheil et Monique Benoît en société de fait, qui exploitent un atelier de réparations auto, mécanique et carrosserie à l’enseigne « Garage de l’Est ». A partir du 30 septembre 1980, ils cessent leur coopération et Marcel Scheil continue l’exploitation du fonds auquel il ajoute l’achat et la vente de véhicules d’occasion. Il cesse ses activités à partir du 31 mars 1981.
        • à compter du 1er septembre 1984, « Auto-Yutz », négociant en automobiles, géré par Christian GREGOIRE. Il déménage au n° 7/9, rue du Somp à partir du 1er novembre 1984.

A l’arrière du n°175 :

      • à compter du 1er juillet 1975, venant de Terville (57), Jean-Paul Favreau exploite un atelier de menuiserie en bâtiments. Il cesse ses activités en 1977.
      • à compter du 14 septembre 1981, SARL « Servi Bâti SCOP », travaux d’amélioration, d’entretien, de restauration et de rénovation de l’habitat. Gérant : Jean Bagnasco. La société est dissoute à partir du 19 mai 1983.
      • à compter du 15 mars 1986, ébénisterie, décoration à l’enseigne « Arts et créations », exploitée par Madame Hotton, née Josiane Laux. Elle cesse ses activités à partir du 14 avril 1994.
      • à compter du 1er février 1988, venant de Thionville-Garche (57) où elle est installée depuis le 1er janvier 1987, SARL « Performance Affichage ». Spécialisée dans la publicité, tant en France qu’à l’étranger, la conception de toutes publicités se rapportant à tous supports, la réalisation de toutes opérations publicitaires notamment par voie de campagne d’affichage, toutes opérations commerciales s’y rattachant, notamment la location de panneaux et l’ensemble des services liés à cette tâche. Gérante : Yvette Frantin. Déménage à Terville (57) à partir du 1er juin 1991 avant de revenir le 1er février 1993 au n°24, rue Nationale.
      • à compter de juillet 1990, Paul Hoffman exploite un dépôt vente de particuliers à particuliers de tout, sauf des vêtements, et en particulier des appareils électroménagers, à l’enseigne « Au coup de cœur ». Il cesse ses activités en septembre 1998.

Au n°177 :

      • à compter du 1er janvier 1961, Roland Schneider exploite un garage automobile. Il cesse ses activités à partir du 31 décembre 1964 et décède le 19 avril 1965.
      • à compter du 1er janvier 1966, venant du n° 1, rue Nationale (BY) où il est installé depuis le 15 novembre 1962, Gérard Pétri exploite un atelier de serrurerie à temps partiel. Il cesse ses activités à partir du 30 juin 1966.à compter du 1er mai 1967, Roger Reysz exploite une entreprise de mécanique générale. Il cesse ses activités à partir du 17 décembre 1976.
      • à compter du 2 janvier 1980, SARL « GCR », Garage Carrosserie Roosevelt, vente de tous véhicules neufs ou d’occasion, pièces détachées, accessoires, carburants, lubrifiants, réparations, location de véhicules. Gérant : Armand Cosenza. A compter du 16 novembre 1983, nouveau gérant : Roger Romaniuk. La société cesse ses activités à partir du 3 mars 1988.
      • à compter du 15 juin 1988, SARL « Garage Castelot ». Réparations automobiles, entretien et vente de véhicules d’occasion. Gérant : Michel Castelot. Dissolution anticipée de la société à partir du 2 novembre 1991.
      • à compter du 4 novembre 1991, Serge Blaison exploite un garage automobile à l’enseigne « Garage BSA ». Réparations automobiles, entretien et vente de véhicules d’occasion. Il cesse ses activités à partir du 7 mars 1996.
      • à compter du 1er juillet 1996, établissement secondaire de la SARL « Seb Moto », commerce de détail de cycles, motos, scooters, dont le siège social est au n° 144 depuis le 15 février 1991. Gérant : Sébastien Marasco. A partir du 1er juillet 1999, co-gérant : Santo Marasco. A partir du 6 mars 2003, extension de l’activité à la location de cycles, VTT, motocycles et véhicules légers sans chauffeur. A partir du 11 mai 2004, devient siège social et établissement principal.

A la même adresse dans la cour :

      • à compter du 12 juillet 1993, siège social et établissement principal de la SARL « CMVB », Comptoir de Menuiserie, Vitrerie et Bricolage. Gérant : Jean-Paul Hotton. Il cesse ses activités à partir du 16 octobre 1995.

Au n°178 :

      • Madame Veuve Ernest Husson détient un alambic.
      • à compter du 1er septembre 1985, Madame Veinand, née Gertrude Schwartz, exploite une entreprise de pose et raclage de parquet. Elle cesse ses activités à partir du 1er avril 1989.

Au n°180, ancien n°49a, rue Nationale HY :

      • à compter du 1er avril 1955, Pierre Berrar exploite une entreprise de construction en bâtiments. Il cesse ses activités à partir du 1er décembre 1957.
      • à compter du 30 octobre 1955, Roger Bock est poseur de menuiserie. Il cesse ses activités à partir du 1er janvier 1959.
      • à compter du 1er mars 1978, Allel Bouhraoua exploite un commerce d’alimentation générale, boucherie en ambulant à temps partiel. A partir du 12 février 1979, ajoute la vente de boulangerie-pâtisserie. Il cesse ses activités à partir du 10 mai 1981.
      •  Yasio BOUHRAOUA est désosseur indépendant jusqu’au 9 février 1981.

Au n°182 :

      • à compter de 1953, Jean-Hubert Muller exploite une menuiserie. Il cesse ses activités en 1975 et décède le 14 juin 1987.
      • à compter du 8 décembre 2011, Gislhaine Oudet, née Dubus, exploite un dépôt vente de vêtements de féminins marque d’occasion à l’enseigne « Nous les femmes ». Cesse ses activités à partir du 23 juillet 2014.

Au n°183, ancien n°116, ancien n°67, rue Nationale HY :

      • à compter du 31 août 1963, Madame Antoine Amschler, née Antoinette Burglin, venant du n°77 (ancien n°46), rue du président Roosevelt où elle est installée depuis le 1er septembre 1960, exploite un dépôt de blanchisserie-teinturerie et un commerce de vente de bonneterie, lingerie, mercerie et bazar à l’enseigne « Droguerie ». Elle supprime la vente de bonneterie, mercerie, lingerie et ajoute la vente de parfumerie, droguerie, confiserie. A partir du 25 janvier 1965, ajoute la vente de journaux, papeterie, librairie. A partir du 25 janvier 1967, exploite son commerce en sédentaire et ambulant. Elle cesse ses activités le 31 décembre 1968 et fait donation du fonds à son fils.
      • à compter du 1er janvier 1969, Bernard Amschler exploite un commerce de détail de droguerie, vente d’oiseaux, plantes, bazar, confiserie, graines et fleurs, à l’enseigne « L’ami des animaux et des plantes », en sédentaire et ambulant sur les marchés. Il supprime la vente de confiserie à partir du 10 juillet 1969 et ajoute la vente d’animaux domestiques. Supprime la vente en ambulant le 1er janvier 1972. A partir du 1er janvier 1975, transfert de ses activités à Distroff (57).

Extrait de la revue culturelle du pays francique Hemechtland a Sprooch n°13.

      • à compter du 1er octobre 1974, Madame André Kanka, née Eliane Wéber, exploite un commerce de vente de fleurs et graines à l’enseigne « Au bouquet fleuri ». A partir du 1er mars 1987, ajoute l’horticulture. A partir du 15 mai 1989, ouvre un établissement secondaire à Thionville (57), pour le commerce de fleurs et semences. Donné en location-gérance à partir du 10 décembre 1991. Elle cesse ses activités à partir du 7 avril 2005.

Bâtiment transformé en appartements.

Au n°185 :

      • ancien entrepôt de la SGBI, société générale des travaux du bâtiment et industriels. Gérants : MM. GILLE et Robert Barbaro. Succursale à Kédange sur Canner (57).

 

Au n°186, ancien n°103, ancien n°59, rue Nationale HY :

      • P Hoffmanà compter du 1er juillet 1930, Paul Hoffman (père) exploite une entreprise de transport, location de véhicules, taxi et garage. Il cesse à partir du 30 décembre 1977 et vend le fonds.
      • à compter du 15 novembre 1980, SARL « Ferebois », menuiserie, serrurerie, ferronnerie, mécanique générale, entretien général. Gérante : Madame Salvino, née Jacqueline Schmitt. Dissolution anticipée de la société à partir du 31 janvier 1983.
      • ANSEDEPà compter du 15 novembre 1985, Monique Messerer gère une entreprise de pose d’antennes à l’enseigne « Ansedep ». Elle cesse ses activités à partir du 31 décembre 1987.
      • à compter du 1er octobre 1988, Guy Hirtzmann, exploite un atelier d’entretien de matériel agricole de forestier à l’enseigne « Yutz Motoculture ». Il cesse ses activités à partir du 15 novembre 1988.
      • à compter du 3 octobre 1988, Françoise Michelet, exploite une entreprise de charpente et couverture. Elle cesse ses activités à partir du 3 octobre 1990.
      • à compter du 1er septembre 1990, Alain Lucien Klein, exploite une entreprise de couverture, charpente, zinguerie. Il cesse ses activités à partir du 10 mars 1994.
      • à compter du 1er mars 1992, SARL « Deltour », venant du n°25, rue Jean Jaurès où elle est installée depuis le 15 janvier 1992. Entreprise de nettoyage de vitres, prestations de service, divers, nettoyage de sols, ponçage de parquets, tonte de pelouses. Gérant : Eric Deltour. Fin des activités à partir du 31 août 1996.

Au même n° :

      • à compter du 11 mai 2000, dans une ancienne ferme transformée, établissement secondaire de la Caisse d’Epargne et de Prévoyance de Lorraine, venant du n° 69, rue Pasteur. Siège social à Metz (57).

Fermeture définitive de l’agence à partir du 31 octobre 2009.

Au n°187, ancien n°114, rue Nationale HY :

      • E schrodià compter du 16 juin 1932, Eugène Schrodi exploite un salon de coiffure mixte, articles de toilette et de parfumerie.
      • à compter du 1er octobre 1933, Madame Joseph Schrodi, née Rosalie Muller, exploite un salon de coiffure, vente d’articles de toilette et de parfumerie. Ils déménagent leur salon au n°218 à partir de 1934.
      • Louis Hommel est détenteur d’un alambic.

Au n°188A, ancien n°105, ancien n°63, rue Nationale HY :

      • dans les années 1900, Nicolas Weinachter exploite un café-restaurant avec salle de danse. Enrôlé dans la garde personnel du Kaiser, il ne reviendra pas de la guerre. Son épouse vend le fonds de commerce.N. Weinachter
      • 188a rooseveltà compter du 21 octobre 1919, Nicolas Hary exploite un café-restaurant à l’enseigne « Café National ». Une salle située dans l’arrière cour permet d’y donner des spectacles, bals et d’y tenir des réunions. Il cesse ses activés le 30 juin 1951.
      • à compter du 1er juillet 1951, Madame Louis Hary, née Elise Rouff, exploite le café-restaurant à l’enseigne « Café National », jusqu’au 30 juin 1955.
      • à compter du 1er juillet 1955, Madame Antoine Bichsel, née Catherine Sampo, exploite le fonds de café-restaurant, à l’enseigne « Café National », acheté à Nicolas Hary, qu’elle revend le 25 août 1957.
      • à compter du 1er septembre 1957, Madame Nicolas Eiden, née Marie Gall, venant de Thionville (57), où elle est installée depuis le 15 septembre 1952, achète et exploite le fonds du café-restaurant-dancing à l’enseigne « Le Ranch », qu’elle vend le 18 avril 1962 à Henri Heckel.
      • à compter du 20 avril 1962, café-restaurant-dancing à l’enseigne « Le Ranch » exploité par Henri Heckel. Il exerce également comme taxi. Il décède le 21 mars 1973.
      • à compter du 1er avril 1973, café-restaurant-dancing à l’enseigne « Le Ranch » exploité par Madame Veuve Henri Heckel, née Marie-Anne Ternes. Elle cesse ses activités à partir du 31 décembre 1975 et vend le fonds.
      • à compter du 15 décembre 1976, Jacques Barbey exploite le café à l ‘enseigne « Le Roosevelt » acheté aux héritiers de Henri Heckel. Il cesse l’exploitation le 31 décembre 1982 et loue :
        • à compter du 1er septembre 1983, le débit de boisson « Le Roosevelt », exploité par Jean-Jacques Patard. Il cesse à partir du 30 avril 1984.
        • à compter du 29 mai 1984, à Madame Pierre Velasco Garcia de la Rosa, née Solange Bona, qui exploite le café « Le Roosevelt ». Elle cesse ses activités le 31 mars 1987. Jacques Barbey cesse ses activités de loueur à partir du 8 septembre 1987.
      • à compter de juin 1987, Serge Lemoyne exploite le café-restaurant acheté à Jacques Barbey, à l’enseigne « Le Roosevelt ». Il cesse ses activités le 28 février 1989.
      • à compter du 19 avril 1989, Madame Christian Foucault, née Marie-Thérèse Rock, exploite le café-restaurant à l’enseigne « Café des Chasseurs » acheté à Serge Lemoyne. En juin 1989, Jean-Marie Hoffman achète le fonds de commerce comprenant le débit de boisson et la salle de danse à l’arrière du bâtiment. Madame Christian Foucault cesse ses activités le 31 août 1998.

Jean-Marie Hoffman loue :

        • à compter du 7 décembre 1998, le café bar brasserie exploité par Serge Tissier à l’enseigne « Le Wheehling ».

En 2005, les époux Lydia et Alain NICOLAS achètent les locaux aux héritiers de Jean-Marie Hoffman, détruisent la salle arrière pour y construire leur résidence principale.
Ils deviennent loueurs de fonds et louent :

        • à Serge Tissier qui cesse ses activités à partir du 8 août 2006.
        • à compter du 21 septembre 2006, le bar à l’enseigne « Bar Le Wheehling » géré par Madame Martine Koehler, née Ficarelli.

A la même adresse :

      • à partir de 1920, Alexis Dielenschneider exploite un commerce d’épicerie, légumes. Il cesse ses activités en 1927. Le commerce est repris par Madame Stenftleben jusqu’en 1933.

à compter du 1er avril 1982, en location-gérance, SARL « Jocapil », vente d’articles de bazar, tabac, droguerie, jouets, confiserie, bimbeloterie, quincaillerie. Gérant : Christian Krémer. La société cesse ses activités à partir du 24 décembre 1984.

Au n°189 :

      • à compter du 23 mars 1967, Madame Georges Steinmetz, née Marie Lang, exploite un commerce de dépôt boulangerie-pâtisserie, confiserie, glaces, cafés. Elle met fin à ses activités à partir du 31 octobre 1976 et devient loueuse de fonds à partir du 1er novembre 1976 et loue :
        • à compter du 2 novembre 1976, à Madame Jeannot Holzmuller, née Marie José Schott, qui exploite un commerce de dépôt de pain, pâtisserie, vente de lait et épicerie. Elle cesse ses activités à partir du 27 mars 1992.
        • à compter du 30 janvier 1992, la SARL « Gille &fils », achète le fonds et l’exploite en établissement secondaire, l’établissement principal de boulangerie pâtisserie, est situé à Basse-Ham (57) depuis le 30 janvier 1992. Pâtisserie, chocolaterie, confiserie. Gérant : Patrick Gille. Enseigne : Pain artisanal, pâtisserie.

A la même adresse à l’étage :

      • à partir de 1983, Yann Schneider exploite une entreprise d’électricité générale, dépannage, entretien, mise en conformité, régulation, chauffage électrique. Il déménage à Metzervisse (57) en 2009.

Au n°191, ancien n°71a, rue Nationale HY :

      • à compter du 1er avril 1966, René Lang exploite une entreprise de plâtrerie. Il déménage à Florange (57) à partir du 1er janvier 1973 pour créer la société Lang et Vénier.
      • à compter du 1er avril 1966, Marcel Vénier est plâtrier. Il déménage à Florange (57) à partir du 1er janvier 1973 pour créer la société Lang et Vénier.
      • à compter du 3 février 1970, François Vénier effectue des installations sanitaires à temps partiel. Déménage à Florange (57) à partir du 7 mars 1970.
      • à compter du 1er mars 1956, Raymond Wendling exploite un commerce d’alimentation en gros et au détail en ambulant, salaisons. Le 15 février 1957, il ajoute le taxi. Il cesse ses activités le 1er avril 1957.

Au n°195 :

      • à compter du 3 avril 1991, Walter Culetto gère une entreprise de maçonnerie, études, plans, réalisation, gros œuvre, pavillons, isolation, béton armé et chape. Il déménage au n°17, rue des Bois à partir du 1er septembre 2004.

Au n°197 :

      • à compter du 1er décembre 2013, Léa Camiletti effectue de la vente au détail sur les marchés et éventaires. Cesse ses activités à partir du 24 juin 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.