Rue des Résistants Martyrs

Itinéraires

 

Depuis le 28 février 1962, ancienne rue Centrale ou rue du Milieu.
Sous l’administration impériale allemande,  » Mittelstrasse », jusqu’au 13 décembre 1918 avec le retour de l’Alsace-Lorraine à la France.
Reprend cette dénomination durant l’occupation allemande de la dernière guerre.
Elle est la ligne médiane entre les deux anciens villages de Macquenom

Au n°1 :

  • à compter du 1er juin 1950, Madame Veuve Hotton, née Marguerite Weil, exploite une entreprise de taxi. Elle ses activités le 31 mars 1951.
  • Jean-Eric Faul, est récupérateur fer et métaux à compter du 21 février 1983. Il cesse ses activités le 1er août 1983.

Au n°2 a :

  • à compter du 1er mai 1949, entrepôt de Lucien Frey, marchand de bois et charbon dont le siège social de l’entreprise est au n°44, Grand’Rue.

Au n°3 :

  • à compter du 1er avril 1924, Madame Veuve Antoine Sécula, née Thérèse Brassler, exploite un commerce de vente de dentelle en ambulant.
  • à compter du 28 octobre 1952, siège social de la société « Camest »  entreprise de transports et travaux publics venant de Florange (57). Les associés sont André Bouillet, M. Costa et Danièle Pelisson. Gérant : André Bouillet. La société est dissoute le 1er février 1953.
  • à compter du 15 février 1963, Madame Michel Schott, née Catherine Kennel, venant de Kuntzig (57) où elle est installée depuis le 1er mars 1960, exploite un commerce de brocanteur ambulant, ferraille et métaux. Elle cesse le 7 décembre 1968.
  • à compter du 23 octobre 1967, Martin Wittmann exploite un commerce de brocanteur ambulant, ferraille et métaux dont il cesse l’exploitation le 29 octobre 1971.

Au n°5 :

  • repro2000à compter 1er avril 2012, venant du n°65, rue du Président Roosevelt où il est installé depuis le 20 février 2009, siège social et établissement principal de l’EURL « Repro 2000 ». Service d’imprimerie, offset et photos techniques. Gérant : Emmanuel Millet.

Au n°6 :

  • à compter du 1er février 1928, Emile Hosy effectue des travaux de serrurerie à temps partiel.

Au n°12 :

  • à compter du 1er mars 1995, Victor Machado exerce la profession de taxi. Il déménage au n°2, rue de Charente à partir du 16 juillet 2002.

Au n°13 :

  • En 1947, Elisabeth Krémer, née Ginsbach, exploite un commerce ambulant d’œufs, viande, légumes, fruits, fromage, poisson, lainage et fleurs.

Au N°15 :

  • à compter du 5 février 215, Gaelle Medvesek effectue de la vente à domicile.
  • à compter du 10 février 2015, Rémi Beckrich effectue de la vente à domicile.

Au n°16 :

  • à compter du 20 janvier 1928, Joseph Hées fait commerce de mercerie bonneterie. Il cesse ses activités le 1er mai 1928.

Au n°18 :

  • entreprise de couverture zinguerie, étanchéité exploité par Madame Liliane Gobeaut, née Letzelter. Elle cesse ses activités le 6 juin 1979.

Au n° 20 :

  • Michel Bouchy exploite un commerce de mercerie confiserie en ambulant qu’il cesse le 1er janvier 1952.

Au n° 21 : 

  • à compter du 24 août 2015, Raoul Laumesfeld effectue des inspections, analyses et essais techniques à l’enseigne « Aumediag ».

Au n°23, ancien n°17a, rue de la Fontaine :

  • à compter du 16 juin 1949, Marcel Steinmetz ouvre un établissement secondaire à l’enseigne « Arts décoratifs religieux », l’établissement principal étant au n°57, (ancien n°29a), Grand’Rue, depuis le 18 février 1946. Commerce de vente de couronnes mortuaires et d’articles religieux. Il ferme l’établissement à compter de septembre 1954 pour s’installer au n°114, rue Nationale le 22 avril 1955 pour exploiter un atelier de « fabrication et vente de monuments funéraires ».

Au n° 26a :

  • à compter du 10 février 1952, Jean Rostagne dirige un bureau d’études de tous corps d’état pour le bâtiment.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.