Rue Marie Curie

Itinéraires

 

Depuis le 30 janvier 1935.

Au n°1 :

  • à compter du 1er juillet 1947, Joseph Geyer exploite un commerce d’articles religieux, couronnes, cierges, librairie-papeterie. A partir du 18 novembre 1948 il étend son commerce aux articles funéraires et encadrements. Il cesse ses activités le 31 décembre 1955 et déménage à Koenigsmacker (57).
  • à partir du 12 novembre 1955, Madame Veuve Jacques Houy née Joséphine Wiedersporn, exploite un fonds de commerce de papeterie, articles religieux, bibliothèque. Elle est la veuve de Jacques Houy, organiste et sacristain de l’église saint Nicolas décédé le 9 août 1952. Elle décède le 7 août 1968 et radiée le 30 décembre 1972.
  • à compter du 20 mai 1969, Madame Alphonse Faber, née Berthe Houy, co-héritière, exploite le fonds de papeterie, bibliothèque, confiserie. Elle cesse le 30 décembre 1972. La bibliothèque concerne surtout des ouvrages religieux. Les enfants viennent s’approvisionner dans le magasin en bonbons en allant à l’école. Monsieur Alphonse Faber est également organiste. Il décède le 15 février 1990. Le local commercial du rez-de-chaussée est transformé en appartement. Le 5 juillet 1996, le bâtiment est acheté par Monsieur René Thill, actuel directeur de la M. J. C. La Pépinière, et Madame, née Salvatrice Gangi, pour en faire leur résidence familiale.

Au n°2:

  • à compter du 1er octobre 2006, siège social et établissement principal de l’EURL « Proxim solutions ». Développement d’outils informatiques à usage des collectivités territoriales, archivage, numérisation de documents. Gérant : Laurent Rollinger. Etablisssement secondaire à Florange (57) à fermé en août 2009. En février 2012, déménagent au n°18, rue Anatole France. Fermeture de l’établissement à partir du 14 novembre 2013.

Au n°3 :

  • à compter du 9 octobre 1946, entreprise de bâtiments et travaux publics exploitée par Jules Boé. Il cesse ses activités le 30 novembre 1963.

Au n°7 :

  • à compter du 1er mars 1968, Michel Magard, venant du n°22, rue Marie-Louise où il est installé depuis le 1er février 1945, ferme le magasin et transfère ses ateliers de peinture en bâtiments, travaux accessoires, vitrerie, décors. Il cesse ses activités à partir du 15 septembre 1973. A partir du 1er mars 1968, Madame Veuve Michel Magard, née Georgette Kleutsch, exploite un atelier de peinture en bâtiment, travaux accessoires, décors, vitrine. Le 16 septembre 1973, transfert des ateliers au n°5, rue du Warth.
  • à compter du 1er août 1982, Christian Magard exploite un commerce ambulant de vente de toiles cirées. Il cesse à partir du 30 octobre 1983.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.