Rue de Macquenom

Centrer
Circulation
A vélo
Transports
Google MapsItinéraires

 

Depuis le 28 août 1962, ancienne rue des Jardins.
Gardenstrasse durant l’occupation allemande de la dernière guerre.
Au printemps 1960, la rue est baptisée, rue du Helpert.

Au n°1, ancien n°32, rue des Jardins :

  • à compter du 5 avril 1946, Louis Weigert exploite un commerce de peaux, chiffons, ferraille en ambulant.

C’est la maison de l’ancien garde champêtre Monsieur Henri Pillois. Ouvrier municipal, il est nommé garde champêtre auxiliaire à compter du 1er mars 1930. Il déménage à Illange (57) en 1992.

Au n°2, ancien n°33, rue des Jardins :

  • à compter du 1er septembre 1954, venant du n°94, rue Nationale où il est installé depuis le 1er mars 1946, Victor Rock exploite une entreprise de transport de marchandises. A partir du 15 juin 1956 et jusqu’au 13 février 1964, il loue sa licence de transport à la Société Scheil et Cie au n°64, rue Nationale à Basse-Yutz. A partir du 19 octobre 1967, il étend ses activités aux déménagements. Il décède le 20 novembre 1974.
  • à partir du 1er janvier 1975, Madame Veuve Victor Rock, née Anne Fromholtz, devient loueuse de licence de transport. Elle loue à partir de cette date à Monsieur Oudin, qui exploite sous l’enseigne « Transports Decevey » jusqu’au 31 décembre 1975. Madame Rock vend la licence aux Etablissements Scheil le 15 janvier 1976.

Au n°7 :

  • à compter du 1er février 2010, Madame Claire Desindes effectue des services personnels.

Au n°10 :

On peut remarquer de nombreuses sculptures en pierre qui ornent la façade :OLYMPUS DIGITAL CAMERA

    • l’écusson de la Lorraine avec des chardons métalliques forgés ;
    • de nombreux cadrans solaires ;
    • une reproduction d’une peinture de Renoir : la sieste ;

Ces sculptures sont les oeuvres de Monsieur René Lucas actuel propriétaire de la maison qui a également réalisé :

    • celle qui a été exposée pendant de longues années dans une vitrine de la mairie, avant d’être déplacée en 2004, représentant la main d’un survivant sauvant le monde après une explosion atomique ;
    • celle qui se trouve au passage souterrain en extrémité de la rue ;
    • celle qui se trouve au n°7, rue des Prés.

Au n°11, ancien n°28, rue des Jardins :

  • à compter du 1er juin 1923, Eugène Kichenbrand (père), employé SNCF, exploite une entreprise de ferblanterie en bâtiments, installations sanitaires à temps partiel. Il cesse ses activités en 1945.
  • à compter du 1er avril 1946, siège social de l’entreprise « Kichenbrand Fils », dont les associés sont Charles et Eugène Kichenbrand (les deux fils), pour l’exploitation d’une entreprise de ferblanterie en bâtiments, couverture, zinguerie (Charles) et installations sanitaires (Eugène). A partir du 1er août 1952, Charles Kichenbrand déménage le siège social de l’entreprise au n°32, Grand’Rue. En décembre 1953, ils ouvrent un atelier au n°17, (ancien n°10a) rue des Jardins. A compter du 5 octobre 1959, ils étendent leurs activités à la plomberie, au chauffage et à la charpente. Dissolution de la société à partir du 11 octobre 1960.

Eugène Kichenbrand déménage au n°32, rue de la République.

Au n°13, ancien n°23, rue des Jardins :

  • ancienne station de fourrage de la société d’aviculture crée en 1921, graines, foin et paille, qui sont à la disposition des seuls adhérents. Gérant : Auguste Humbert.

Au n°18, ancien n°17, rue des Jardins :

  • à compter du 1er juillet 1922, Louis Buschmann est tailleur de pierre et fabricant de monuments funéraires à temps partiel. Il ferme son atelier durant la guerre et réouvre à partir du 28 février 1946. Il cesse ses activités le 31 décembre 1954. Ses ateliers sont à l’emplacement des garages actuels. C’est lui qui a taillé les pierres de l’église Saint-Nicolas au moment de sa reconstruction après la guerre de 1945. Il les façonnait dans le chemin de l’église.
  • à compter du 12 juin 1961, Albert Zogler exploite un commerce ambulant de boucherie chevaline. Il cesse ses activités à partir du 16 octobre 1973.

Au n°21, ancien n°27, rue des Jardins :

  • à compter du 1er janvier 1923, Jean-Pierre Pillois effectue de la réparation de bicyclettes à temps partiel. Il construit un magasin de quincaillerie au n°46, rue Nationale, qui est exploité par son épouse à partir du 1er février 1927.
  • Extrait du programme du 25ième anniversaire du « cercle catholique des jeunes gens », les 30 et 31 juillet 1927.

    à compter du 1er juin 1926, entreprise de matériaux de construction Auguste Humbert. Commerce et transport de charbon et de matériaux de construction. Cesse son activité avant les hostilités de la seconde guerre mondiale et est incorporé dans l’armée française avec son camion. Il cesse ses activités en 1939.

Au n°28 :

  • à compter du 29 décembre 2003, siège social de la SARL « Pizzeria Michel » snack pizzeria à l’enseigne « Pizza Calabria  » exploité par Michel Zentz et dont établissement principal est au n°60, avenue des Nations. A partir du 19 mai 2006, transfert du siège social à la même adresse.

Au n°29, ancien n°21, rue des Jardins :

  • à compter du 15 septembre 1988, siège social de la SARL « GEPIC », holding. Prise de participation ou d’intérêts dans toutes les sociétés ou entreprises, françaises ou étrangères, commerciales ou industrielles, financières ou civiles. Acquisition et gestion de valeurs mobilières uniquement pour son compte. En location-gérance de Madame et M. Chevreux. Gérant : Jean Chevreux. A partir du 1er juin 1989, transfert du siège social à Mondelange (57).

Au n°33, ancien n°19, rue des Jardins :

  • à compter du 15 janvier 1926, Georges Heller exploite un atelier de ferblanterie à temps partiel. Déménage au n°11a, rue Nationale à partir de 1936.

Au n°35, ancien n°13, rue des Jardins :

  • à compter du 15 mai 1947, Madame René Kichenbrand, née Erna Matter, reprend l’entreprise de peinture et vitrerie exploitée auparavant au n°10, rue Victor Hugo par son époux. A partir de 1952, elle fait commerce ambulant de confiserie qu’elle cesse en 1954. Elle s’installe au n°61, rue Nationale comme coiffeuse.
  • à compter du 21 septembre 1982, Victor Wetzel est brocanteur, fers et métaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.