Avenue des Nations n°11 à 20

Itinéraires

Au n°11a : 

  • à compter de 1936, Georges Heller exploite un atelier de ferblanterie à temps partiel. Il vient du n°33 ancien n°19, rue des Jardins où il est installé depuis le 15 janvier 1926.
  • à compter du 9 août 1963, venant du n°34, rue Nationale où il est installé depuis le 1er janvier 1962, Arnaud Kop exploite un atelier de tapisserie, réparations de meubles rembourrés et autres, à l’enseigne « Tapisserie et décoration ». Il cesse ses activités à partir du 1er octobre 1985. Il décède le 6 juillet 2003.

Au n°12a :

  • Eugène Rinckel, exploite un commerce de vente de lait et sous produits laitier, dans un garage aménagé. Il décède le 6 août 1946. à compter du 14 novembre 1946, Madame Veuve Eugène Rinckel, née Catherine Konk exploite un commerce de vente de lait et sous produits. A partir du 22 juillet 1947, ajoute le ramassage de lait, l’achat et la vente d’œufs. Elle cesse ses activités à partir du 22 juillet 1949.
  • à compter du 1er avril 1959, venant du n°36, Grand’Rue où il est installé depuis le 1er janvier 1959, Ernest Wentzlow exploite un commerce de ramassage, achat, vente de lait en gros, produits laitiers en ambulant. Il cesse ses activités à partir du 1er avril 1971.
  • à compter du 1er avril 1971, René Wentzlow exploite un commerce de ramassage, achat, vente de lait en gros. Il cesse ses activités à partir du 30 septembre 1976.
  • à compter d’août 1960, Jean Roser est négociant en huiles et produits d’entretien, commerce qu’exerçait son père à Petite Hettange (57). Il cède sa représentation le 10 mai 1984 à Daniel Schneider installé au n°5, rue du Warth.

Au n°15 :

  • à compter du 30 janvier 1978, Marcel Lefèbvre exerce la profession de taxi. Il déménage au n°4, rue de Suède à partir du 24 juillet 1993.
  • à compter du 25 août 1994, Olivier Merlan exploite une entreprise de vente et réparations de matériel audio visuel. Il cesse ses activités à partir du 31 mai 1995.

Au n°16, ancien n°6 :

  • à compter de 1912, Edouard Droeller et son épouse Caroline, née Eckert exploitent un débit de boisson avec jeu de quilles. A partir de 1920, Edmond Droeller exploite le débit de boisson avec jeu de quilles seul. Il cesse ses activités à partir du 27 février 1926.
Extrait du fascicule du centenaire de la compagnie des sapeurs pompiers de Basse-Yutz en 1932. Source : Albert Liebnau.

Extrait du fascicule du centenaire de la compagnie des sapeurs pompiers de Basse-Yutz en 1932. Source : Albert Liebnau.

  • à compter du 1er mars 1926, café-brasserie exploité par Nicolas Colbach, c’est le rendez-vous des cheminots et des joueurs de quilles. On y sert de la bière de première qualité de la Brasserie de Basse-Yutz et on y donne un concert tous les jours selon la publicité de l’époque. Il cesse ses activités le 30 novembre 1933.à compter du 1er décembre 1933, Nicolas Heiser exploite le café restaurant jusqu’au 30 juin 1934.
  • à compter du 13 juillet 1934, Nicolas Vuillet exploite un café-restaurant à l’enseigne « Café du commerce ». A partir du 15 mars 1935, fait commerce de bestiaux, porcs et porcelets. Il cesse cette activité à partir du 26 mai 1942. Il cesse l’activité d’exploitant de débit de boisson à partir du 19 octobre 1950.
  •  à compter du 1er novembre 1950, Madame Joseph Wéber, née Marie Bertone exploite un café-restaurant. Elle cesse ses activités à partir du 1er novembre 1952.

Source : archives municipales de Yutz et indications de Madame René Schmitt.

  • à compter du 13 octobre 1952, débit de boisson exploité par Madame Ernest Kern, née Angèle Gette. Elle cesse ses activités à partir du 31 mai 1959.
  • à compter du 2 juin 1959, Madame Pierre Schanen, née Marie-Léonie Gette achètent et exploitent le « Café du commerce ». Ils cessent leurs activités à partir de 1970.
  • A partir de cette date, devient le bureau d’accueil des clients de la blanchisserie « Coloria Pressing » située au n°16b.
  • à compter du 17 juin 1987, siège  social de la SARL « MAEL », activités des sociétés de holding. Gérant : Michel MARC.
  • à compter du mars 1982, venant de Koenigsmacker (57) où elle est installée depuis septembre 1980, SA « SAFI Export », Société d’Approvisionnements Industriels, import-export de pièces détachées de machines
  •  pour travaux publics et les mines. Président du CA : Michel MARC. A compter du 27 juin 2002, nouveau Président du CA : Pascal NICOLAS. A partir du 6 novembre 2007, nouveau Président du CA et DG : Christophe MARC.Déménage dans la zone de Thionville-Metzange (57) à partir du 7 janvier 2014.

Au n°16a, ancien n°5 :

  • à compter du 1er juillet 1952, constitution de la société « Kern et Cie » entreprise de teinturerie, nettoyage à sec, lavage de tout objet vestimentaire, linge, tapis, tissus en tout genre, livraison à domicile, à l’enseigne « Coloria Pressing » qui ouvre le 15 février 1953. Sont associés : Ernest Kern, Pierre Schanen, Alphonse Tabillon. Gérant : Ernest Kern. Les locaux comportent successivement :
    • un local d’accueil des clients,
    • un local de stockages des vêtements à nettoyer et propres,
    • un local de presses à repasser,
    • un local de machines à laver le linge, et de nettoyage à sec,
    • l’atelier de bobinage et réparation de moteurs électriques qu’exploite Georges Friess à compter du 9 avril 1934. Il cesse ses activités à partir du 6 décembre 1937. L’atelier est repris par Hubert Leidinger à compte du 16 août 1946, venant de Terville (57) où il est installé depuis le 1er janvier 1945. Il transfère ses ateliers au n°4, rue Fridtjof Nansen à partir du 28 décembre 1950. A partir du 1er avril 1953, ils créent un établissement secondaire de livraison à la clientèle à Thionville (57). A partir de 1960, ils ouvrent un dépôt de blanchisserie au n°3, rue de la Culture. A partir du 1er juillet 1968, seul associé : Ernest Kern. L’activité s’étant développée, il installe l’accueil des clients au n°16 à partir de 1968. Il cesse ses activités à partir du 7 décembre 1978 et est radié le 27 mai 1982.
  • à  compter du 1er janvier 1970, Jean-Paul Kern, exploite une entreprise d’ambulances, transport de personnes blessées, malades ou convalescentes dans les bureaux laissés libres par la teinturerie. Transforme l’établissement en SARL à partir du 5 juin 1977.
  • à compter du 6 juin 1977, SARL « Etablissements Kern Thionville Est Secours », transport de malades et personnes en ambulances et taxi. A partir du 30 janvier 1980, ouvre un établissement secondaire à Guénange (57). Sont associés : Jean-Paul Kern et Jean-Pierre Nodari. Gérant : Jean-Paul Kern. Cesse toute activité à partir du 1er octobre 1981. Les bâtiments sont rasés en 1982 pour laisser passer les camions de livraison de SAFY qui s’installe en mars.

Au n°17, ancien n°9 :

  • à compter du 17 août 1927, Emile Berg gère un dépôt de bière et limonade à l’enseigne « Brasserie l’Union « . Il cesse ses activités le 1er octobre 1929. L’exploitation est reprise par M. Yung.

  • à compter du 15 juin 1947, établissement secondaire de la Société commerciale « Méandres », dont le siège social est à Paris (75). Commerce d’objets d’art, antiquités, moderne, vente en gros et au détail de meubles, faïence, vaisselle, tableaux, bijoux, bronzes, livres, tapis, en location-gérance. Gérant : Adolphe Kuntzinger. Fermeture à partir du 1er janvier 1947.
  • à compter du 8 décembre 1948, Adolphe Kuntzinger est gérant de la société « Kuntzinger et Cie ». Objet : achat et vente en détail pour son compte et pour celui de tiers, en participation ainsi qu’à la commission, pour la confection, transformation, la couture, lingerie, chemiserie, mercerie, passementerie, bonneterie, tissus et tout ce qui concerne l’habillement hommes, dames et enfants, parfumerie, journaux de mode, à l’enseigne « Chez Rose ». Agent d’affaires, achat et vente de fonds de commerce. Madame Rose Kuntzinger exploite le magasin pour lequel elle effectue la coupe gracieusement. Les clientes viennent sans cesse lui demander des conseils de couture et dans les faits, son atelier de couture ne fonctionne plus correctement. La société est dissoute à partir du 17 juin 1959.
  • à compter du 15 novembre 1965, René JACOB exploite une auto-école. A partir du 1er janvier 1974, il crée une SARL avec Paul JACOB et déménage au n° 62, rue Nationale.
  • à compter du 5 septembre 1974, horlogerie de précision Francisco Da Cruz. Il déménage à Thionville (57) à partir du 30 juin 1975.
  • à compter du 9 février 1976, Dominique Canler exploite un atelier de tapissier-décorateur à l’enseigne « Au vieux siège ». Cesse son activité le 30 juin 1980. Le local commercial n’est plus loué ensuite.

Au n°17a, ancien n°11 :
Au rez de chaussée :

  • à partir du 15 décembre 1948, Madame Rose Kuntzinger, exploite un commerce d’achat et vente au détail de produits de confection hommes, dames et enfants qu’elle gérait déjà à l’étage depuis 1935.
  • à compter du 15 mai 1934, Félix Hersché exploite une boucherie-charcuterie. A partir du 16 juin 1951, en sédentaire et ambulant. A partir du 1er janvier 1952, ouvre un établissement secondaire au n°12, rue de la République. A partir du 31 décembre 1959, ajoute la vente de conserves, volailles, œufs et ferme l’établissement secondaire de la rue de la République. Il cesse ses activités à partir du 31 décembre 1970 et loue son fonds :
    • à compter du 1er janvier 1971, à Guy Hersché qui exploite un commerce sédentaire de boucherie- charcuterie-traiteur, vente d’œufs, conserves alimentaires, volailles.
  • Le 23 février 1971, Guy Hersché achète le fonds. A partir du 1er novembre 1979, ajoute la vente en ambulant. A partir du 20 mai 1984, il devient loueur de fonds et loue :
    • à compter du 1er juin 1984, à Saïd Rezki, qui exploite un commerce de vente d’épicerie et produits orientaux, boucherie, à l’enseigne « Boucherie Euro-Hal L ». Il cesse à partir du 23 avril 1985.
  • Le 5 août 1985, Guy Hersché reprend l’exploitation du fonds de commerce. Le 15 juin 1986, il regroupe l’ensemble de ses activités au n°90, rue Nationale et ferme l’établissement principal au n°17a, rue Nationale. Il loue le local :
    • à compter du 15 juillet 1986, à Mauro D’Alimonte qui exploite un commerce de fruits, légumes, spécialités italiennes, dépôt de pain, plats préparés à emporter, traiteur. A partir du 1er octobre 1986, il ouvre un établissement secondaire à Thionville (57) pour l’achat, la vente et les réparations d’instruments de musique à l’enseigne « Gammes et sons ». Il ferme l’établissement de Yutz le 18 novembre 1986 et celui de Thionville (57) le 27 du même mois.
    • à compter du 1er novembre 1987, à la clinique vétérinaire exploitée par Jean-Marc Hannaux. Il déménage au n°5, rue Nationale à partir de janvier 1994.
    • à compter du 28 avril 1994, à Madame Marie Maramigi, née Rodriguez Sanchez qui exploite un institut de beauté dans les locaux achetés à Guy Hersché. Cesse ses activités le 1er juillet 2005 pour créer une SARL.
  • à  compter du 1er juillet 2005, à la SARL « Amaryllis », institut de beauté, à l’enseigne « Institut Grain de Charme ». Salon d’esthétique, de beauté, vente de produits d’esthétique, maquillage, parfums, salon de bronzage. Associées : Mesdames Alexandra Aubry et Marie Maramigi. Gérante : Madame Eric Aubry, née Alexandra Baron. Cesse ses activités à partir du 2 juillet 2009.à compter du 27 octobre 2009, à Estelle Kuntz qui reprend le salon de soins de beauté à l’enseigne « Beauty Concept El &Lui » .

A l’étage :

  • Dans les années 1935, Madame Rose Kuntzinger, exploite un commerce d’achat et vente au détail de produits de confection hommes, dames et enfants. Elle emploie 2 salariées. Elle s’installe dans un magasin au rez-de-chaussée à partir du 15 décembre 1948 et cesse ses activités à partir du 12 avril 1949.
  • à compter du 1er octobre 1937, siège de l’entreprise d’Adolphe Kuntzinger qui vend des produits pétrolifères à l’enseigne « American Oil Jun ». Son dépôt est aux nos 5/17, rue du Warth. Son établissement fait partie des « établissements classés dangereux, insalubres ou incommodes » nécessitant des formalités importantes. La demande d’autorisation d’installation est faite le 31 août 1938 pour installer un stockage de 69 000 litres de carburant :
    • 40 000 litres d’essence,
    • 24 000 litres de gas oil et
    • 5 000 litres d’huile.

Après avis préliminaire du conseil municipal et visite sur place, le dossier est expédié à la préfecture qui délègue une commission. Une enquête de commodo et incommodo est diligentée par la mairie : sur 58 réponses, 23 sont négatives. L’autorisation d’installation est néanmoins accordée le 1er avril 1939. La société devient « Pétrole Union » à partir du 17 mai 1939. A partir du 18 avril 1952, siège de l’entreprise de fabrication et vente de béton cellulaire et de matériaux de construction à l’enseigne « Prostabecel ». Le chantier se trouve à Manom (57). Le procédé breveté d’origine allemande, racheté par Adolphe Kuntzinger est très innovant car grâce à un mélange de béton, d’un produit chimique et d’un moule spécial il est possible de couler 300 agglomérés d’une seule fois. Sont associés : Messieurs Ducaté, Serrurier et Kuntzinger. Gérant : Adolphe Kuntzinger.

A partir du 10 janvier 1953, devient « Laboratoire Ejot ».

  • à compter 1er novembre 1944, Adolphe Kuntzinger exploite une entreprise de transport jusqu’au 1er avril 1948.
  • à compter du 1er octobre 2012, Nicolas Berthel effectue des travaux de programmation informatique. A partir du 19 décembre 2014, déménage au n°25, rue sainte Elisabeth.
Au n°18, ancien n° 6 :
  • Boulangerie Gustave Dietrich. Source : Guillaume Pfeiffer.

    à partir des années 1920, Gustave Dietrich exploite une boulangerie pâtisserie. Il cesse à partir du 30 mars 1936.

  • à compter du 1er avril 1936, Alfred Pinck exploite le fonds de boulangerie pâtisserie venant de Vaucouleurs (54), à l’enseigne pâtisserie « Saint Nicolas ». Il cesse ses activités 29 décembre 1936.
  • à compter du 15 février 1936, Jean HIPPOLITE exploite une boulangerie-pâtisserie. Il cesse ses activités à partir du 20 octobre 1937.
  • à compter du 20 octobre 1937, Joseph Tuercke exploite une boulangerie. Il cesse ses activités à partir du 26 juillet 1950.
  • à compter du 14 août 1950, Michel Martini exploite un commerce de boulangerie-pâtisserie. Il cesse ses activités à partir du 15 août 1970.
  • à compter du 1er octobre 1970, venant de Hayange (57) où il est installé depuis le 1er décembre 1961, boulangerie-pâtisserie Gilbert Villem, à l’enseigne « Boulangerie Martini ». Fin d’exploitation à partir du 30 juin 1989.
  • à compter du 24 juillet 1989, Philippe Maclair exploite une boulangerie-pâtisserie qui ferme le 31 décembre 1994.
  •  compter du 1er janvier 1995, « Boulangerie Rigo », boulangerie, pâtisserie, confiserie, chocolaterie exploitée par Jean-Noël Rigo. Il cesse ses activités à partir du 19 août 1999.
  • à compter du 1er février 2000, établissement secondaire de boulangerie-pâtisserie exploité par Jean Brencklé à l’enseigne « Patisfin », l’établissement principal est au n°7, rue de Brême. Ferme ce magasin à partir de mai 2009.
  • à compter du 4 mars 2011, restauration rapide Snack pizza exploité par Turgay Tuhran à l’enseigne « ER Pizza ».

Au n°19, ancien n°13 :

  • à compter du 1er juillet 1906, Armand Muller, est marchand de charbon et de pommes de terre. Il cesse le commerce de pommes de terre le 5 janvier 1928. Le 1er février 1953, il transfère son exploitation reprise par son épouse au n°1, rue du Chemin de Fer.
  • à compter du 1er octobre 1979, atelier de dépannage radio-télévision exploité par André Frechein. A partir du 21 décembre 1988, ajoute la vente de téléviseurs et matériel Hifi. Il cesse ses activités à partir du 31 mars 2004.


Publicité faite à l’occasion de la fête de la radio organisée les 3,4 et 5 juillet 1992, par Jean-Paul Ziegler, LULA, la MJC et Socometzanimation.

Au n°20, ancien n°7 :

  • à compter du 4 octobre 1928, Lina Wittig exploite un salon de coiffure.
  • à compter du 1er février 1950, venant de Metzeresche (57) où elle est installée depuis le 1er décembre 1936, Madame Pierre Stephany, née Anne Schivre, exploite un commerce d’épicerie, biscuiterie, conserves alimentaires, salaisons, saucissons. A partir du 7 février 1950, ajoute la vente de biscuits. Elle cesse ses activités à partir du 31 décembre 1954 et devient loueur de fonds.

  • à compter du 4 juillet 1959, succursale des Docks Lorrains venant de Terville (57) où se trouve le siège social depuis le 1er janvier 1955. Gérante : Madame Huguette Thil. Dissolution de la société le 7 février 1968.
  • à compter du 14 septembre 1970, SARL « Auto-école S », gérée par Lionel Gamberoni. Ferme le 1er avril 1984.
  • à compter du 1er septembre 1984, reprise de l’activité gérée par Madame Lionel Gamberoni, née Micheline Brouillard. A partir du 22 novembre 1993, création de la SARL « Auto école Gamberoni ». Permis de conduire, vente d’éditions, articles de publicité, matériel pédagogique et toutes formations. Gérant : Lionel Gamberoni. A partir du 14 novembre 1995, nouvelle gérante : Madame Veuve Lionel Gamberoni, née Micheline Brouillard. A partir du 6 septembre 2005, nouvelle gérante : Madame Christophe Gamberoni, née Christelle Gambetti.

Au n°20bis, ancien n°8 :

  • à compter du 20 mars 1928, Jacques Heller exploite un atelier de ferblanterie à temps partiel.
  • à compter du 6 mars 1969, venant de Thionville (57) où il est installé depuis le 28 septembre 1960, Emile Spangenberger exploite une entreprise de nettoyage de fenêtres et vitres. Il cesse ses activités à partir du 30 avril 1983. à compter du 2 mai 1983, Guy Spangenberger reprend la succession de l’entreprise de nettoyage de vitres et fenêtres. Il cesse ses activités en décembre 2008.

Retour à L’Avenue des Nations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.