Rue de la République

Itinéraires

 

Siebelstrasse, pendant l’occupation allemande inaugurée entre 1902 et 1910 jusqu’au 13 décembre 1918 avec le retour de l’Alsace Lorraine à la France.
Hermann Göring Strasse durant l’occupation allemande de la dernière guerre.

Rond point de la rue de la République en 2010.

 Au n°1 :

  • Le n°1, rue de la République en 2010.

    Mademoiselle Elise Mehltretter est couturière. Angle rue Ste Elisabeth et Romains

  • à compter du 1er janvier 1981, Monique Hoelter est commerçante de tissus non tissés. Elle cesse ses activités à partir du 31 décembre 2003.
  • à compter du 13 février 2004, siège social et établissement principal de la SARL « JCH Services ». Entreprise de travaux de chaudronnerie. Gérant : Jean Hoelter. Cesse ses activités à partir du 9 décembre 2009.

Au n°2 :

  • à compter de 1925, Frédérix Heitz exploite le débit de boisson jusqu’au 8 juin 1928. La configuration des lieux était telle que l’établissement était surnommé « le U boot ».
  • à compter du 9 juin 1928, Nicolas Lommel exploite le « Café de la République » où on y sert de la bière de la Brasserie Messine. C’est une auberge, épicerie, mercerie, bonneterie, vente de légumes. A partir du 28 mars 1931, il ouvre un établissement secondaire de café restaurant au n°15, Grand’Rue. A partir du 27 septembre 1935, il ferme les deux établissements et ouvre un commerce d’épicerie au n°25, ainsi qu’un débit de boisson au n°104 (ancien n°68) rue Nationale.

    Extrait du fascicule du centenaire de la compagnie des sapeurs pompiers de Basse-Yutz en 1932.

  • à compter du 15 septembre 1935, François Dap exploite un café-restaurant. Il cesse ses activités à partir du 1er juin 1937.
    à compter du 13 mars 1939, Emile Mertz exploite un atelier de sellerie-bourrellerie et un débit de boisson à l’enseigne « Café de la République ». A partir du 31 décembre 1949, il cède l’atelier de sellerie à son fils Victor. Il ferme le débit de boisson à partir du 30 avril 1962.

  •  V mertzà compter du 1er janvier 1949, Victor Mertz, exploite un atelier de sellerie, bourrellerie, tapisserie, housse, intérieur de voiture, à l’enseigne « Sellerie-tapisserie Mertz ». Il cesse ses activités le 31 octobre 1978 et transmet le fonds à son fils Claude.
  • à compter du 1er novembre 1978, Claude Mertz exploite un atelier de sellerie, bourrellerie, tapisserie, housse, intérieur de voiture à l’enseigne « Sellerie-tapisserie Mertz ». Il cesse ses activités à partir du 16 mai 2002.

Au n°2a :

La salle Bestien.

Au n°3 :

  • à compter du 23 novembre 1953, venant du n° 47, rue Nationale où elle est installée depuis le 1er octobre 1953, succursale de la SGAF (Société Générale d’Approvisionnement de la Fensch), siège social à Thionville (57) en location-gérance de Madame Edouard Linkemper, née Sophie Paquin. Fermeture de la succursale à partir du 17 mars 1971.
  • à compter du 1er octobre 1971,  bureau de la SLEE, Lyonnaise des eaux (Société Lyonnaise des Eaux et d’Eclairage). Captage et distribution de l’eau. Le siège social est à Paris (75). Déménage au n°12, rue de Poitiers, en octobre 1996.
  • à compter de février 1998, établissement secondaire de « KB peinture « , dont le siège social est à Hagondange (57) depuis le 1er janvier 1979, venant de Nancy (54) où il est installé depuis le 1er janvier 1975. Gérant : Edouard Kipper. Travaux de peinture intérieur-extérieur, pose de revêtement de sol souple, vitrerie. Il déménage au n°22, esplanade de la Brasserie à partir de janvier 2007.
  •  à compter du 13 août 2008, siège social de la SARL « Aspar et Ducasse prothésistes », laboratoire de prothèses dentaires, venant du n°86, rue Nationale où il est installé depuis le 4 février 2000. Gérants : Sébastien Aspar et Benoit Ducasse.

Au n°4 :

  • à compter du 30 octobre 1913, Jean Walsch exploite un salon de coiffure. Il cesse ses activités à partir du 9 décembre 1923.
  • à compter du 1er janvier 1936, Albert Engelhardt exploite un salon de coiffure. Il déménage au n°32 à partir de 1946.
  • à compter du 9 mars 1925, Aristy Biacchi exploite une entreprise de maçonnerie et travaux publics. Il cesse le 1er janvier 1949, reprend comme artisan le 1er avril 1949. Il cesse définitivement le 1er avril 1950.

Au n°5 :

  • à compter du 10 août 1938, Adolphe Wagner exploite un commerce d’achat et vente d’horlogerie, réparations. Le 25 avril 1947, il ajoute la bijouterie et l’optique. A partir du 22 avril 1959, ajoute l’orfèvrerie. Il cesse son activité à partir du 31 décembre 1978 et donne le fonds à Philippe Wagner.
  • à compter du 2 janvier 1979, Philippe Wagner exploite un commerce d’horlogerie-bijouterie orfèvrerie, réparations, à l’enseigne « Bijouterie », reçu en donation de son père Adolphe Wagner. A partir du 5 mai 1980, il vend l’activité réparations horlogerie, bijouterie à Didier Trutt. La nouvelle dénomination devient vente et atelier d’ horlogerie, bijouterie et orfèvrerie. A partir du 1er octobre 1982, Didier Trutt ajoute l’optique et la lunetterie. A partir du 14 novembre 2000, Philippe Wagner déménage au n°46, rue Nationale.

  • à compter du 1er mars 1980, Didier Trutt exploite un atelier de réparation d’horlogerie, bijouterie acheté à Philippe Wagner. Il déménage pour Sierck-les-Bains (57) le 1er janvier 1982.
  • à compter du 17 octobre 2002, SARL « LCE Vins » « à l’enseigne « La carafe enchantée » Cave à vins, dégustation et vente. Co- Gérants : Roger Drouard et Michel Eberhard. Cesse ses activités le 30 juin 2008.
  • à compter 22 juillet 2008, André Kisin exploite un commerce de restauration rapide à l’enseigne « Snack Heval ».

A la même adresse, à l’étage :

  • à compter du 27 février 1951, commerce d’articles de sport exploité par Guillaume Wagner venant du n° 35, rue de l’Aviation où il est installé depuis le 1er juillet 1946. Il déménage au n° 37, rue Jean Jaurès à partir du 1er mai 1958.

Au n°6 :

  • à compter du 1er août 1930, Madame Robert Schutz, née Lina Jacquot, exploite un commerce de textile. Elle cesse pendant la guerre et reprend le 1er avril 1947. Elle cesse ses activités à partir du 1er mars 1948 pour cause de maladie et décède le 24 mai suivant.

Au n°7 :

  • à compter du 14 février 2015, Madame Aldina Sabotic, née Rastoder, exploite une entreprise de nettoyage industriel de bâtiments à l’enseigne Plus Net Lorraine.

Au n°8 :

  • à compter du 1 mars 2005, EURL « LPP » Lebrun peinture papiers peints. Peinture, décoration intérieure, ravalement de façade. Gérant : Pascal Lebrun.

Au n°9 :

  • Marie Klein.
  • OLYMPUS DIGITAL CAMERAà compter du 29 janvier 1925, Paul Grussy exploite une fabrique de limonade. Dépôt de la Brasserie de Basse-Yutz, eaux minérales de Sierck, Vichy, vente de pommes de terre. Livraison à domicile. Il déménage pour s’installer au n°7, rue Nationale à partir du 1er mars 1934.


  • OLYMPUS DIGITAL CAMERAà compter du 1er mars 1934, Louis Goedert exploite une fabrique et un commerce de limonade et eaux minérale et gazeuse. Il cesse ses activités à partir du 23 octobre 1946.

  • à compter du 21 avril 1946, Georges Reuter exploite un commerce de vente de bière et boissons hygiéniques et de fabrication de limonade. Il déménage au n° 27, rue Nationale à partir du 1er mai 1951.
  • à compter du 1er décembre 1953, courtage en bois assuré par Aimé Nuic jusqu’au 1er mai 1954. A compter du 30 juin 1984, siège social et bureau régional du CIDUNATI , venant du n°96, rue Nationale.
  • à compter du 1er juillet 1984, venant du n° 96, rue Nationale, où elle est installée depuis le 17 février 1984, Madame René Favot, née Monique Proye, vend rideaux,  en 1932. voilage, chaussures, linge de maison, confection, cuir, sur les marchés. Elle cesse ses activités à partir du 31 décembre 1994.
  • à compter du 1er juin 2010, Manuela Hoscheit effectue de la vente à distance et sur catalogue.
  • à compter du 2 janvier 2013, Yannick Steiner exploite une entreprise de transport de voyageurs par taxis. Il déménage au n°5, allée Jean-Philippe Rohr à partir du 1er juillet 2015.

A la même adresse :

  • De 1937 à 1968, Jean Kickel est tailleur et marchand d’habits.

Au n°10 :

  • à compter du 1er juin 1963, atelier de tricotage avec fournitures exploité par Madame Rosalie Perrein, divorcée de Henri LEONARD. Elle cesse ses activités à partir du 1er septembre 1974.

Au n°11 :

  • à compter du 1er décembre 1930, Camille Libs est tailleur et marchand d’habits. Il déménage au n°36, rue de la Moselle à partir de 1951.

Au n°12 :
Le bâtiment comporte deux magasins :

1er magasin :

Extrait du programme des cérémonies du souvenir français du 11 novembre 1937.

  • à compter du 1er décembre 1924, Pierre Recht exploite un commerce de vente de beurre, œufs, fromage, laiterie, légumes, volailles, poisson. Il est propriétaire du café situé au n°31/33 Grand’rue (ancien n°13, ) qu’il loue jusqu’au 1er février 1932. A partir du 1er février 1947, ajoute la vente de boucherie, charcuterie, épicerie, vins et liqueurs à emporter.
  • à compter du 1er avril 1950, succursale de la Coopérative  de Basse-Yutz et environs, pour le commerce d’épicerie, alimentation générale en location-gérance. Gérants :
    • du 1er avril 1950 à 1967 : Madame Veuve Marie Fassbender ;
    • de 1967 à 1970, Madame Jean Matyja, née Odette Perlatti.

La succursale est fermée ensuite.

2ième magasin :

  • à compter du 15 mars 1950, Joseph Brandmeyer exploite un commerce d’épicerie, alimentation générale, fruits, légumes, boucherie-charcuterie. Il cesse ses activités à partir du 21 avril 1951.
  • à compter du 1er avril 1950, Madame Joseph Hersché, née Cornelia GEORGES, exploite un commerce de boucherie-charcuterie. Elle cesse ses activités à partir du 16 janvier 1951.
  • à compter du 12 janvier 1952, Félix Hersché ouvre un établissement secondaire de boucherie-charcuterie, le principal étant situé au n°17a (ancien n°11), rue Nationale depuis le 15 mai 1934. Il ferme l’établissement secondaire à partir du 31 décembre 1959.
  • Extrait du programme du concert de l’harmonie municipale du 9 décembre 1979.

    à compter du 1er juin 1971, SARL « Revdecor », entreprise de peinture, décoration, revêtements. Sont associés : Angel Dariva, Paul Pontarolo, Serge Loy. Gérant : Angel Da Riva. Fin d’activité à partir du 1er novembre 1980 et dissolution de la société à partir du 15 octobre 1984.

 

Les deux magasins sont réunis :

  • à compter du 28 février 1984, Madame Jean-Claude Briault, née Yolande Weth, venant du n°1, rue Fridtjof Nansen où elle est installé depuis le 1er mars 1974, exploite un commerce de revêtements de sols et murs, papiers peints, peinture, textiles muraux à l’enseigne « Est moquette » en location-gérance. Transfère son magasin à Gavisse (57) à partir du 1er janvier 1996 qu’elle ferme à partir du 18 mars de la même année.
  • à compter du 1er mars 1985, Alain Salingue est marchand de biens, prestations de service, études et conseil en immobilier jusqu’au 12 décembre 1985. A partir du 25 janvier 1986, il ouvre une agence de recherches à l’enseigne « Détect-service ».
  • à compter du 12 février 1986, Laure Roy est marchand de biens. Elle cesse à partir du 6 juin 1990.

Au n°14 :

  • à compter du 15 juillet 1973, Louis Difilippo pratique le métier de peintre en bâtiment après ses heures de salarié.
  • à compter du 1er mars 2013, Farid Allouche effectue l’entretien, la réparation ou le dépannage de tous véhicules à l’enseigne « Autodiag Yutz ». En août 2013, il déménage au n°137b, avenue des Nations.

Au n°19 :

  • à compter du 16 septembre 1946, le pasteur René Seyferth exploite le comptoir évangélique, vente de livres et articles de piété et de Noël. A partir du 22 novembre 1946, il vend des timbres-poste à l’enseigne « Office Gégé ». Il cesse son commerce à partir du 1er juillet 1950.

Au n°20 :

  • à compter du 15 février 2010, siège social de la SARL « Créopsis développement », venant de Paris (75) où elle est installée depuis le 20 octobre 2003. Société d’exploitation de brevets, qui incite collectivités et particuliers à avoir une démarche citoyenne et respectueuse de l’environnement. Gérante : Mademoiselle Eugénie Schoeff. Cesse ses activités en janvier 2010. Cesse ses activités en février 2014.

Au n°22 :

  • Mademoiselle Caroline Hellmann est couturière.

Au n°24 :

  • à compter du 1er octobre 1946, Maurice Dierich exploite un commerce sédentaire et ambulant d’alimentation générale, volailles, beurre, œufs, fromage, fruits, laine, tissus, confection. Il cesse le commerce en ambulant le 30 septembre 1948 et toute activité le 13 janvier 1949.
  • à compter du 1 juillet 2013, venant de Thionville (57) où il est installé depuis le 1er octobre 2010, Manuel Vallon exploite une entreprise de pose de menuiserie bois et pvc à l’enseigne « Acuirenov ».

Au n°25 :

  • à compter du 16 décembre 1921, Marcel Dupont exploite un débit de boisson.
  • à partir de 1926, Madame Veuve Frédéric Dalheimer exploite le fonds de débit de boisson qu’elle sous loue à Jean Hées à partir du 1er mai 1928. Le fond de commerce est repris ensuite par Frédéric Dalheimer (fils) jusqu’en 1929. Il devient loueur de fonds et loue :
    • du 1er juillet 1929 jusqu’en 1936, à Ernest Sontag qui exploite le débit de boisson,
    • de 1936 au 30 novembre 1938, à M. Dumont qui exploite le débit de boisson.
    • à compter du 1er décembre 1938, à Madame Henri Bich, née Marie Pette, qui exploite un café- restaurant à l’enseigne « Café du commerce ». A partir du 25 mai 1951,ajoute la location de chambres meublées. Elle cesse ses activités à partir du 1er janvier 1953.
    • à compter du 31 janvier 1953, à Madame Georges Feidt, née Marie Burge, qui exploite un café- restaurant avec chambres meublées. Elle cesse à partir du 28 février 1955.
  • compter du 1er février 1955, Frédéric Dalheimer exploite un café-restaurant à l’enseigne « Café du commerce ». Fin de l’exploitation à partir du 1er mai 1958 où il devient loueur de fonds et loue :
    • à compter du 5 mai 1958, à Jean-Pierre Hillard qui exploite le « Café du Commerce ». A partir du 26 juin 1958, avec son épouse, il reprend le commerce de vente en ambulant de beurre, œufs fromage, légumes, fruits, poissons, semences, boissons, volailles, épicerie, mercerie, volailles, venant du n° 66, Grand’Rue où il est installé depuis le 10 septembre 1954. Il cesse la location-gérance du débit de boisson à partir du 2 juin 1961. A partir du 15 juin 1961, ils quittent Yutz pour Contz-les-Bains (57) et cessent toute activité le 1er décembre 1963 pour non-rentabilité.
  • à partir du 17 juin 1961, Madame Georges Feidt, née Marie Burg reprend l’exploitation du fonds de commerce de café-restaurant. Elle décède le 18 avril 1963 laissant le fonds à 3 héritiers Louise, Cécile et Charles Dalheimer.
  • à compter du 10 juin 1963, Madame Germain Dumoulin, née Marianne Swiechowska, exploite le « Café du Commerce » qu’elle achète à Fréderic Dalheimer et aux 3 héritiers de Madame Georges Feidt. Elle cesse ses activités à partir du 22 février 1965.
  • à compter du 22 février 1965, venant de Terville (57) où il est installé depuis le 1er septembre 1955, Marcel Dupont achète et exploite le « Café du Commerce ». Il cesse ses activités le 31 août 1972.
  • à compter du 15 septembre 1972, Madame Xavier Amblard, née Marie-Thèrèse Leblond, achète et exploite le « Café du Commerce », jusqu’au 31 juillet 1982. A partir du 1er septembre 1982, elle devient loueuse de fonds et loue à :
    • à compter du 1er septembre 1982, à Christian Brun qui exploite le « Café du Commerce ». Il cesse ses activités à partir du 31 août 1985.
  • à compter du 14 septembre 1985, Madame Xavier Amblard, reprend l’exploitation du « Café du Commerce « et vend le fonds le 1er mai 1988. Elle décède le 20 avril 2009. Monsieur Xavier Amblard décède le 7 janvier 2015.
  • à compter du 13 mai 1988, Madame Nori NOTO, née Solange Fischer achète et exploite le « Café du Commerce ». A partir du 19 septembre 1991, elle transmet le fonds à son époux.
  • à compter du 19 septembre 1991, Monsieur Nori NOTO exploite le café-hôtel-restaurant à l’enseigne « hôtel du Commerce ». Il cesse l’exploitation à partir du 1er novembre 2008.
  • à compter du 19 novembre 2008, Madame Marie Balieux née Correia, exploite un restaurant à l’enseigne « Sodad café », bar à tapas, spécialités espagnoles et portugaises. Cesse ses activités en mai 2012.
  • à  compter du 22 mai 2012, siège social de la SARL « Aux délices de la patate ». Gérante : Madame Jacqueline Kuntzinger. Restauration du terroir.

A la même adresse passage sur le coté :

  • installé depuis le 1er août 1923 comme maréchal-ferrant, forgeron, Armand Halter déménage au n°47, rue Nationale à partir du 17 avril 1929.
  •  installé au n°16a, rue de la Moselle comme boucher-charcutier jusqu’au 1er avril 1931, Joseph CLEMENT, s’installe comme marchand de porcs à compter du 1er avril 1932. Il cesse ses activités à partir du 31 décembre 1959.

  • Source : Jean Wechter

    à compter du 1er janvier 1947, établissements Dalcan, fabrique de cierges et bougies, produits d’entretien. Vente en gros et détail. A partir du 2 septembre 1946, ajoute la vente d’objets de piété en gros et détail. Associée: Johanna Cany. Gérant : Frédéric Dalheimer. Fin de la société le 27 février 1946. Fin de l’activité de fabrique de cierges à partir du 28 mars 1962. A partir du 16 juillet 1958, manufacture de cierges et bougies J. Dalheimer. Gérants : Monsieur et Madame Jean Hillard.

  • à compter du 1er avril 1955, entrepôt du plâtrier Edouard Probst domicilié au n° 16a, rue de la Moselle. Il cesse ses activités à partir du 15 novembre 1956.
  • en 1957, Mohamet Slimani fait commerce ambulant de boucherie.
  • à compter du 9 septembre 1958, Khoudir TAÏB exploite un commerce ambulant de confection hommes dames et enfants, articles de mercerie. Le 25 novembre 1958, il ajoute la vente de fruits, légumes, poissons. Le 9 mars 1959, il achète le fonds de commerce d’épicerie mercerie de M&Mme Dupont au n°66, Grand’rue (ancien n°46) et s’y installe.

Au n°26 :

  • à compter du 15 mars 1927, Mathieu Schiltz effectue des travaux de serrurerie à temps partiel.
  • à compter de 1935, Madame Pierre Omhover, née Gertrude Schumacher, exploite un commerce de beurre, œufs, fromage, volailles en ambulant. Elle cesse ses activités et est radiée à partir du 15 mars 1946.
  •  à compter du 27 février 1946, Pierre Omhover exploite un commerce de beurre, œufs, fromage, fruits, légumes poisson, confiserie en ambulant.  Il cesse ses activités le 31 décembre 1955.
  • à compter du 15 décembre 1955, Germain Omhover (fils de Pierre) reprend le commerce. Il s’installe au n°70, rue de la République à partir du 1er janvier 1966.

Au n°27 :

  • OLYMPUS DIGITAL CAMERAà compter de 1933, venant du n°21, rue de la Moselle où il est installé depuis le 1er septembre 1927, André Jung exploite une entreprise de fabrication et vente de limonade en gros. A partir du 21 octobre 1958, il demande l’extension de son commerce à la fabrication et vente en gros de limonade, bières, eaux minérale, boissons gazeuses et sirops. A partir du 8 décembre 1960, il fait donation de son fonds à son fils Robert Jung.
  • à compter du 1er janvier 1961, Robert Jung reprend la fabrication et la vente de limonade, vente de bières, eaux minérale, boissons gazeuses et sirops. Il vend le fonds à France Boissons à partir du 15 février 1980.
  • à compter du 1er mars 1980, SARL « Trévis ». Gérant : Richard Tréla. Représentation industrielle, fabrication, achat, vente de matériel industriel, location de matériel divers, sous-traitance, prestation de service. Devient SA à partir du 1er janvier 1984. Pdg : Richard Tréla. Il déménage à Illange (57) à partir du 1er avril 1986
  • à compter du 10 mai 1983, SARL « DFO », Distribution de FOurnitures industrielles. Achat et vente de matériel industriel en sous-location de « Trevis ». Gérant : Richard Tréla. La société déménage à Illange (57) à partir du 1er avril 1986 et est absorbée par « Trévis » à partir du 27 décembre 1991.
  • à compter du 20 juillet 2001, siège social et établissement principal de la SARL « Azur Services », commerce en gros inter-entreprise de boissons. Gérant : Michel Sindt. A partir du 22 janvier 2003, cesse ses activités et déménage à Aix en Provence (13).
  • à compter du 10 octobre 2003, siège social et établissement principal de la SARL « Les vignobles français » venant de Rustroff (57) où il est installé depuis le 2 avril 1982, pour la vente de vins et boissons en gros, ½ gros et détails. Co-gérants : Emile Sindt et Madame, née Nelly Massaro. Etablissements secondaires à Haudainville (55) et Longlaville (54) et Braquis (55). Le magasin de vente est au n°6, rue Drogon depuis le 1er avril 1982.A compter du 5 juillet 2004, nouveaux gérants : Emile Zindt et Odile Arsac. A partir du 26 décembre 2009, fermeture  des établissements de Haudainville (55). A partir du 25 octobre 2011, Nouveaux gérants : Sophie et Gilbert Gindt. Ils ajoutent une cave à bière et les produits Monin pour amateurs de saveurs sucrées. Fermeture des établissements de Braquis (55) à partir du 2 mars 2012 de Longlaville (54) et de  Yutz le 5 avril 2013.

A la même adresse :

  • à compter du 1er décembre 1924 et jusqu’en 1931, Georges Mangin exploite une entreprise de construction et de travaux publics. Il est également vidangeur.

Au n°28 :

  • à partir de 1910, Henri Ruckteschler exploite une entreprise de construction et travaux publics. Il cesse ses activités en 1936.
  • à compter du 21 décembre 1945, Raymond Dupont exploite une entreprise de transports hippomobiles. En 1950, déménage au n°30, (ancien°16) rue de la Culture.
  • à compter du 10 avril 1957, venant de Sierck-les-Bains (57) où il est installé depuis le 29 août 1953, René Jacobs fait commerce de chevaux. Il cesse en le 31 décembre 1960 pour prendre un emploi de VRP.

  • à compter du 1er février 1967, SA « Europe-pneus », achat et vente en gros et au détail, importation et exportation de pneumatiques neufs et rechapés, réparés ou d’occasion, exploitation d’une station de montage. Pdg : Pierre Ablay. Dissolution à partir du 8 août 1969.
  • à compter du 8 octobre 1969, dépôt des produits « Gervais Danone » SA dont le siège est à Courbevoie (92), puis à Levallois-Perret (92) à partir du 3 juin 1971, pour la fabrication et vente de tous produits alimentaires, laitiers et fromagers. Gérant : Jacques Toulouse. A partir du 7 juin 1973, devient « Gervais-Danone France ». Ajoute la fabrication et la vente d’emballage, l’exploitation de toutes marques, brevets ou opérations publicitaires et mobilières s’y rattachant. Fin le 2 novembre 1977.
  • à compter du 1er septembre 1983, atelier de meubles de la SARL « ISAKA », le siège social étant situé à Coin-les-Cuvry (57). Etude, confection, fabrication de meubles d’ébénisterie. Finition, remise en état, modification de meubles existants. Commercialisation directe ou indirecte des produits fabriqués. Gérant : Marc Darant. Transfert des activités au siège à partir du 15 février 1985.
  • à compter du 10 janvier 1986, Etablissements Salmon, réparations et installations électriques. Gérant : Jean-Claude Salmon. Déménage à Thionville (57) à partir du 31 décembre 1986.
  • à compter du 19 octobre 1987, établissement secondaire de la SARL « Olymp France », dont le siège social est à Sausheim (68), depuis le 15 avril 1985. Vente, montage, service après-vente, matériel de chauffage, brûleurs à mazout, au gaz, radiateurs, formation. Associés : Henri Ziekowski et Anton Schwartz. Gérant : Henri Ziekowski. Nouveau gérant à partir du 9 mai 1990 : Anton Schwartz. Fermeture de l’établissement à partir du 1er août 1990.
  • à compter du 16 avril 1993, siège social de SARL « Lucas marée », commerce de gros, ½ gros et détail de poisson, mollusques, crustacés et autres produits de la mer et d’eaux douces. Associés : Jean-Yves Lubrano, Michèle Schmitt, Claude Lucas. Gérante : Jean-Yves Lubrano. Le magasin est situé au n° 155, Grand’Rue. Le 1er avril 1994, transfert du siège social au n° 111, Grand’Rue.
  • à compter de 1995, MCMF (Méthodes, Concept, Maintenance, Formation) cabinet d’assistance technique dont le gérant est Christian Axer.

Au n°31 :

  • à compter du 3 février 1930, Charles Rausch exploite un atelier de peinture à temps partiel.
  • à compter du 20 mars 1946, transports hippomobiles François Schmitt. Il cesse son exploitation à partir du 1er octobre 1947 et déménage à Haute-Yutz (57).
  • à compter du 12 mars 1946, René Grasmuck ouvre un commerce de bois et scierie. Le 15 mars 1946, il ouvre un commerce de chevaux.

Au n°32 :

  • à compter du 15 juin 1924, Mathilde Becker est couturière.
  • à compter du 11 janvier 1936, Nicolas Weiller, venant de Trieux (54) où il est installé depuis 1926, exploite un salon de coiffure mixte. Il cesse ses activités à partir du 9 mai 1940.
  • à compter de 1948, Albert Engelhardt venant du n°2 où il est installé depuis le 1er janvier 1936, exploite un salon de coiffure. Il cesse le 15 mars 1949.
  • à compter du 1er juin 1946, Madame JACOB, née Marie-Louise Engelhardt exploite un dépôt de teinturerie.

  • à compter 11 octobre 1960, venant du n°11, rue de Macquenom (ancien n° 28 rue des Jardins), où il est installé en société avec son frère Charles depuis le 1er avril 1946, Eugène Kichenbrand exploite une entreprise d’installations sanitaires et chauffage central. Il cesse ses activités à partir du 15 mai 1967, pour cause de maladie.
  • à compter de février 2014, Grazielle Santi Pimenta de Sousa effectue des travaux manufacturés. Elle déménage à Knutange (57) à partir du 22 septembre 2014

Au n°32bis :

  • à compter du 1er septembre 1927 et jusqu’en 1936, Mademoiselle Alice LAURANT exploite une mercerie bonneterie à l’enseigne « Baby chic ».
  • à compter du 1er décembre 1952, Madame Mathieu Kuprewiez, née Charlotte Chybinsky, exploite un commerce de laiterie, crémerie, alimentation générale, vins, bières, limonade, bonneterie. A partir du 1er février 1953, ajoute la vente de conserves alimentaires et de viande sous cellophane en sédentaire et ambulant.
  • à compter du 14 mars 1955, Madame Bernard MARCK, née Anny Scherrer exploite un commerce de laiterie, crémerie, épicerie, charcuterie, bière, limonade à emporter. Elle cesse ses activités à partir du 31 décembre 1960.
  • à compter du 1er janvier 1967, Madame Maurice Moreau, née Marie-Noëlle Pongault exploite la concession d’articles en plastique Tupperware sous l’enseigne « Songeur Distribution », dans les anciens locaux de l’entreprise Kichenbrand. Elle cesse ses activités à partir du 30 septembre 1970.
  • à compter du 23 octobre 1970, SA « Songeur diffusion », concession de DART Europe dont le siège social est à Paris (75) pour la vente de produits plastiques Tupperware. Associés : Madame Michel Songeur, née Françoise Lecoq, Madame Santina Brocourt née Encolani, Marc Lallement. Président du CA : Madame Michel Songeur. A partir du 29 juin 1986, nouveau président du CA : Madame Viviane Casenobas. A partir du 29 juin 1990, change d’enseigne qui devient « CABRI » et déménage à Illange (57).
  • à compter du 7 février 1987, siège social et atelier de la SARL « Isolest » venant de Thionville (57) où elle est installée depuis le 5 février 1983. Entreprise de fourniture et pose de fermetures de bâtiments bois et PVC, volets roulants, stores d’intérieur et de terrasse. Gérants : Marcel Pickenhagen et Marc Garcia. Déménage à Basse-Ham(57) le 31 janvier 1994.
  •  à compter du 1er septembre 1995, siège social et établissement principal de la SARL « Actyverre », entreprise de vitrerie-miroiterie, vente et pose de tous types de vitrages. Gérant : Maurice Viry. Cesse ses activités à partir du 4 mars 1999.
  • à compter du 1er mars 1999, SARL « SN Actyverre », Société Nouvelle Actyverre, entreprise de vitrerie-miroiterie, vente et pose de tous types de vitrages. Gérant : Claude Faas.
  • à compter de 2005 entrepôt de l’entreprise « Bati’dépann » spécialisée dans le dépannage en tous genres. Siège social à Malling (57) depuis le 31 décembre 1998. Gérant : Baly Jean-Claude.
  •  à compter du 6 octobre 2014, Catherine Sénéchal, née Borde, gère une entreprise de nettoyage de bâtiments.

Au n°33 :

  • à compter du 15 juillet 1973, Louis Di Filippo est peintre en bâtiments à temps partiel.
  • Madame Dupont, née Anne-Marie Gravet exploite un commerce de mercerie et textile en ambulant. Quitte Yutz.
  • à compter du 16 janvier 1997, Stéphane Dupont, exploite un commerce de mercerie et textile en ambulant.

Au n°36 :

  • à compter du 20 avril 1950, Michel Schneider, venant de Thionville (57) où il est installé depuis le 15 mars 1947, exploite une boucherie chevaline. Il cesse à partir du 1er septembre 1952.
  • à compter du 1er septembre 1954, entreprise de travaux publics et bâtiments exploitée par Mathias Biacchi. Il cesse ses activités à partir du 1er octobre 1967.
  • à compter du 23 juillet 1923, magasin d’alimentation générale à l’enseigne « les Ecos »exploité par différents gérants :
    • du 23 juillet 1923 à 1928, M. La Coppola ;
    • de 1928 à 1944, J. Foissel ;
    • de 1944 à 1953, Madame Schneider, née Léonie Gravier ;
    • de 1953 à février 1958, J. Grosse ;
    • Madame Gubelman ;
    • de 1961 à 1964, Madame Bernadette Boul.

Fermeture le 31 décembre 1970.
Transformé en appartements.

Au n°37 :

  • à compter du 1er mars 1955, Auguste Martin exploite un atelier de serrurerie-ferronnerie. Il cesse le 31 octobre 1966 pour raison de santé.

Au n°38a :

  • à compter du 21 février 1946, siège social de l’entreprise de construction de bâtiment exploitée par Eugène Giorio qui ne démarre ses activités que le 20 juillet 1948. Il transfère son entreprise au n° 120, rue Nationale à partir du 1er décembre 1960.
  • à compter du 10 juillet 1995, Armando Marinho est désosseur. Il cesse ses activités à partir du 28 juin 1996.

Au n°39 :

  • à compter du 26 mars 1951, Madame Louis Mittelbach, née Madeleine Klopp, est loueuse de logements meublés. Elle cesse ses activités à partir du 24 septembre 1951.

Au n°40 :

  • à compter du 1er septembre 1924, Madame J. Leeuw, née Louise Roetringer, commercialise des graines et du fourrage. Elle cesse à partir du 1er janvier 1949.
  • à compter du 22 juillet 1949, Madame Ferdinand Wentzlow, née Mathilde Nousse, exploite un commerce de vente de lait et sous-produits laitiers, ramassage achat et vente d’œufs, jusqu’au 1er juillet 1950.

Au n°42 :

  • à compter du 1er octobre 1934, François Fourneron exploite un commerce de maroquinerie, bazar, articles de Paris en ambulant.

Au n°43 :

  • à compter du 1er juillet 1954, Ferdinand Baumann exploite un atelier de serrurerie et ferronnerie. Il transfère ses activités à partir du 30 novembre 1970 au n° 32, rue Fridfoft Nansen.
  •  à compter du 6 septembre 2012, Alphonse FRANCK gère une entreprise de couverture zinguerie à l’enseigne « FA Toiture »

Au n°44 :

  • à compter du 5 septembre 1913, François Mertz exploite un atelier de sellerie. Il cesse ses activités en 1939.

Au n°45 :

Laiterie Scheck en 2010.

  • à compter du 6 octobre 1931, Michel Scheck exploite un magasin de produits laitiers. Le 13 octobre 1942, il est rayé du registre du commerce par les autorités allemandes. Il est autorisé à reprendre ses activités à partir du 1er février 1946. A partir du 11 octobre 1949, il ajoute la vente de beurre, œufs fromage et alimentation générale. Il ouvre alors un dépôt de lait au n° 31, Grand’Rue à partir du 12 décembre 1949 en établissement secondaire. A partir du 12 septembre 1959, ajoute conserves, salaisons, charcuterie, bière, eau minérale, vins et mercerie. Michel Scheck décède le 22 décembre 1978. Son épouse, née Madeleine Strupp, poursuit l’exploitation jusqu’au 31 décembre 1979.

Au n°46 :

  • à compter du 16 juin 1936, Etienne Bolognini exploite une entreprise de construction de bâtiments et vente de matériaux de construction.

Au n°47 :

  • à compter du 1er février 1946, Lucien Muller effectue des réparations de fourneaux. Il cesse cette activité à partir du 1er août 1950.

Au n°49 :

  • de 1925 à 1936, Frédéric Pfister exploite une épicerie.

Au n°51 :

  • Coopérative de Basse-Yutz.
  • à compter du 15 avril 1961, venant du n° 22, Grand’rue où il est installé depuis le 1er août 1957, auto-école Paulin Rousseau. Il cesse le 11 juin 1966.
  • à compter du 15 août 1994, Alain Donner exploite SARL de peinture et papiers peints à l’enseigne « Decosol ». Il déménage au n°7, rue Florentin Bonnet à partir du 1er décembre 1994.
  • à compter du 27 juillet 2015, Madame Stenger Caroline, née Michelon, effectue des travaux d’ingénierie et des études techniques.

Au n°57 :

  • à compter du 30 mars 1950, Emile Kieffer exploite un atelier de décorateur-étalagiste et tous les éléments se rattachant à la profession. Il exploite un cinéma ambulant à format réduit à l’enseigne « Tournée Cinex ». A partir du 23 février 1952, ajoute décoration d’étalage, conseil en publicité. Il supprime les tournées de cinéma à partir du 16 août 1960 et cesse ses activités à partir du 10 octobre 1970. Il décède le 16 octobre de la même année par noyade avec ses deux fils.
  • à compter du 1er septembre 1986, « SLPE », Société Lorraine de Protection Electronique. Commercialisation de systèmes de protection électroniques, détection incendie, vidéo, téléphonie. Gérant : Jean Virey. Le 1er mai 1987, ouvre un établissement secondaire à Thionville (57). La société cesse ses activités à partir du 27 décembre 1991.

Au n°59 :

  • à compter du 1er septembre 1969, Roméo Fiani exploite une entreprise de location de véhicules de transport de marchandises. A partir du 1er mars 1972, ajoute transports routiers publics de marchandises, entrepôt, taxi, déménagement, devient « Express Service ». A partir du 1er juillet 1975, ajoute la fonction de garde-meubles.

Au n°61 :

  • à compter du 7 juillet 1931, Jean MICHEL effectue des travaux de peinture à temps partiel.

Au n°68 :

  • Extrait du programme du concert de l’harmonie municipale du 9 décembre 1979.

    à compter du 1er décembre 1952, les établissements « Y ARNOLD » fabriquent des dalles de fourneaux et de propreté. Gérante : Madame Marcel Arnold, née Yvonne Guerber. A partir du 1er juillet 1958, ajoute la fabrication et la pose de volets roulants et de portes de garage. Elle décède le 19 janvier 1961.

  • à compter du 20 janvier 1961, Marcel Arnold, usufruitier est gérant des établissements « Y Arnold » fabricant de plaques de fourneaux et de propreté,
    volets roulants et portes de garage. A partir du 1er octobre 1984, supprime l’activité plaques de fourneaux et de propreté et donne son fonds en location-gérance à la SARL « Etablissements Arnold » avec les autres co-propriétaires que sont Jean-Gabriel Arnold et Madame René Schmidt née Dominique Arnold.
  • à compter du 1er octobre 1984, SARL « Etablissements Arnold » pour la fabrication, la vente et la pose de volets roulants et portes de garage. La société cesse ses activités à partir du 2 février1989.

A la même adresse :

  • à compter du 15 décembre 1959, commerce de confiserie et glaces à déguster exploité par Georges Fievet. Madame Georges Fievet, née Sophie Falcke, participe au commerce et ajoute la vente de café à partir du 1er janvier 1961. A partir du 1er mars 1961, ajoute la vente d’articles d’écoliers. Ils cessent leurs activités à partir du 1er février 1969.
  • à compter du 1er janvier 1960, Madame Georges Fievet, née Sophie Falke, reprend le commerce de confiserie et glace à déguster. A partir du 30 janvier 1961, ajoute la vente d’articles d’écoliers et de café. Elle cesse toute activité à partir du 1er février 1969.

Au n°69, ancien n°35 :

  • à compter du 1er août 1918, Charles Grussy exploite une fabrique et un commerce de vente de limonade. Il cesse ses activités à partir du 12 mars 1933.
  • à compter du 27 septembre 1935, venant du n°2, rue de la République où il est installé depuis le 9 juin 1928, Nicolas Lommel exploite un commerce d’épicerie, mercerie, lingerie, bonneterie. Il cesse ses activités à partir du 1er février 1937.

Au n°70 :

  • à compter du 1er janvier 1966, venant du n°26, rue de la République où il est installé depuis le 15 décembre 1955, Germain Omhover exploite un commerce ambulant de vente de légumes, fruits, oeufs, fromage, beurre, volailles en tous genres, (de son élevage), poisson, jouets, confiserie à l’enseigne « Maison Omhover Germain ».

A partir :

  • du 1er janvier 1958, ajoute la vente escargots et de fleurs naturelles en ½ gros et détail.
  • du 1er janvier 1960, effectue de l’élevage et la vente de lapins, poussins, canetons, dindonneaux, pintades et toutes saisons.
  • du 1er janvier 1966, supprime l’élevage et effectue la vente en ½ gros et détails, d’œufs, volailles, lapins.

A partir du 21 novembre 1966, change d’enseigne qui devient « Vente de volailles en tous genres ».  du 1er janvier 1975, supprime la vente de beurre et ajoute la vente d’aliments pour volailles. A partir du 11 juin 1966, son épouse, née Rolande Spich participe au commerce. Ils cessent leurs activités à partir du 1er avril 1990.

  • à compter du 2 août 1993, siège social de la SARL « PLM » entreprise de travaux sanitaires et de chauffage, installations eau et gaz, couverture. Gérant : Daniel Doira. Il cesse ses activités à partir du 27 mai 1999.
  • à compter du 1er juillet 1996, établissement secondaire de « TDR Bâtiments », venant du n°11, rue de la Culture où elle est installée depuis le 14 novembre 1994, entreprise de charpente, couverture et installations électriques. Gérant : Thierry Francioni. Il cesse ses activités à partir du 14 mai 1998.
  • à compter du 14 mai 2003, siège social et établissement principal de la SARL « Mira Vizo », entreprise générale de construction en bâtiments. Co-gérants : José LOPES MARINHO et Felismino LOPES DA MOTA.

Au n°76 :

  • à compter du 7 avril 1930, Marie Fievet effectue de la coiffure à domicile.

Au n 77 :

  • à compter du 1er juillet 1956, Marcel Maire exploite un atelier d’installations sanitaires et de chauffage central. Il déménage à Illange (57) à partir du 15 septembre 1956.

Au n°78 :

  • à compter du 22 juin 1949, Emile Schneider est peintre artisan. Il cesse ses activités à partir du 1er avril 1951.
  • à compter du 25 avril 1983, Roland Brach exploite une entreprise d’achat et vente de timbres, cartes postales, monnaie, livres et objets de collection ainsi que la fourniture nécessaire, en ambulant.
  • à compter du 2 mai 1990, siège social de la SARL « COS3 », Centre Occasion Sécurité en location de Roland Brach. Achat, vente de véhicules automobiles neufs ou d’occasion, accessoires, réparations, location, import, export de tous véhicules automobiles. Associés : Laurent, Antoine et Gilles Brach. Gérant : Roland Brach. Le magasin de vente est au n°121bis, rue Nationale. Dissolution anticipée le 1er février 1992.
  • à compter du 1er décembre 1995, SARL « World Opportunity Business » (WOB), commerce de véhicules automobiles légers neufs ou d’occasion. Gérant : Roland Brach.

Au n°79 :

Loravia en juillet 2011.

  • à compter du 14 avril 1975, SARL « Loravia », Lorraine Aviation, siège social à Terville (57). Atelier de construction, réparation, achat, vente, import, export, d’appareils et tout matériel aéronautiques. Gérant : Madame Claude Kieger, née Marie-Paule Fehr. A partir du 25 janvier 1996, le siège social est ramené à Yutz et le nouveau gérant est Claude Kieger.
  • à compter du 28 août 1985, SARL « Jacq Maint », société de réparations de machines et équipements mécaniques aéronautiques. Gérant : Sylvain Jacquot. Elle cesse ses activités en juillet 2010 avec l’arrêt des activités de l’aérodrome et la construction du jardin public l’Aéroparc.

Au n°88 :

  • à compter du 1er octobre 1927, Eugène Hoffmann exploite une entreprise de peinture vitrerie. Cesse en 1933.
  • à compter du 14 mars 1933, Madame Eugène Hoffmann, née Catherine Goegen, exploite un commerce de chocolat, confiserie et bonbons en ambulant.
  • à compter du 1er septembre 1957, Jean Gedda (père) effectue une demande d’ouverture d’un commerce ambulant de fournitures pour l’hôtellerie qu’il annule. Le 1er novembre 1958 il effectue la demande d’ouverture d’un commerce, de charcuterie, comestibles, salaison situé au n°44, rue Nationale qui lui est refusée. A compter du 20 février 1959, Jean Gedda ouvre un commerce ambulant sur les marchés de vente de produits laitiers, alimentation générale, beurre, oeufs fromage. A partir du 30 juin 1960, ouvre un établissement secondaire à Manom (57) pour dépôt et vente de fruits, légumes, fleurs, plantes en gros et détail en ambulant et sédentaire. A partir du 1er août 1960, ouvre en établissement secondaire, un atelier de maître-tailleur, vente et confection d’articles s’y rapportant au n°61, Grand’Rue qu’il ferme le 31 juillet 1965. A partir du 23 mars 1965, ajoute la vente de conserves, pâtes, charcuterie, volailles et charcuterie. Le 31 décembre 1965, il ferme l’établissement secondaire de Manom (57). Il cesse toute activité à partir du 31 août 1968.

Au n°90 :

  • à compter du 1er avril 1961, atelier de remaillage exploité par Madame Mathis née Josette Huser. Elle cesse ses activités à partir du 1er octobre 1966.

Au n°92 :

  • à compter du 25 février 1946, Louis Jungmann exploite une entreprise de bâtiments, travaux publics et industriels. Le 1er août 1948, il crée la SARL « entreprise de travaux publics et industriels L. Jungmann ». La société est dissoute à partir du 26 avril 1949.

Au n°96 :

  • à compter du 1er mars 1951, André Fleschen gère une agence générale de représentation de matériels agricoles et laitiers. Il cesse ses activités à partir du 5 juillet 1951. Le 9 mai 1952, il crée la SARL « AGRILA », représentation d’articles et de matériel concernant l’industrie laitière.

Au n°104 :

  • à compter du 1er juillet 2004, Jean François Wassmer exploite un commerce de vente de produits de loisirs à l’enseigne « Yutz en selle ». Fin d’exploitation en novembre 2009.

Au n°106 :

  • à compter du 15 décembre 2006, Mikaël Baumann exploite une entreprise d’assemblage de matériels informatiques à l’enseigne « IMDE ». Il cesse à partir du 10 décembre 2007.

Au n°112 :

  • à compter du 1er septembre 1982, artisan taxi Joseph Malinowski. A partir du 1er mars 1983, ajoute la messagerie à l’enseigne « Taxi Joseph ». Il cesse ses activités à partir du 17 mars 1996.
  • à compter du 10 février 1985, venant du n°1, rue de Versailles où elle est installée depuis le 2 mai 1984, SARL « Distribution et transports Yussois ». Transport, location de matériel de transport, dépôt et redistribution de colis, déménagements occasionnels. Gérante : Joëlle Poutot.

L’aérodrome avant la construction du parc urbain Aéroparc en juillet 2011.

 

 

 

L’aérodrome après sa fermeture et avant qu’il ne laisse place au parc urbain « L’Aéroparc ».

 

 

Au n°126 :

Salle de spectacles municipale l’Amphy en juillet 2011.

Salle de spectacles municipale « l’Amphy » inaugurée le 16 septembre 2000, comptant 1000 places debout ou 699 assises dont 432 en fauteuils rétractables le reste en chaises. Possibilités de bals, repas de 250 à 450 couverts, hall d’exposition, 200 places de parking, plateau scénique de 240 m² maximum avec coulisses et passages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.